Posted in ARTISTE

Air

Never love alone
Air Posted on 21 octobre 2012Leave a comment
Never love alone

PageLines- air.jpgFormé en 1995 par Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin (Versailles)
Duo français originaire de Versailles emmené par Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin – ayant fait leurs premières armes dans un groupe nommé orange à la fin des eighties –, Air a publié son premier album, Moon Safari, en 1998.

Révélés en 1995 par la compilation Sourcelab (où figurait le morceau Modulor Mix, composé par le seul Godin et compilé quelques années plus tard sur Premiers Symptômes), les deux comparses ont suscité très tôt un vif intérêt au-delà des frontières hexagonales, en témoignent les nombreux remixes qu’ils réalisent à leurs débuts. À l’aube du nouveau millénaire, la jeune réalisatrice Sofia Coppola fait ainsi appel au binôme pour composer la bande originale de son premier long-métrage, The Virgin Suicides.

D’une noirceur confondante et d’une intensité vertigineuse, le fruit de cette collaboration atterrit dans les bacs en 2000, et annonce leur chef d’œuvre de 2001, un deuxième album en forme de manifeste baptisé 10 000Hz Legend. Délaissant le temps de ces onze morceaux leurs accointances easy-listening au profit d’une face plus sombre imprégnée de psychédélisme moderne, les deux Français essuient un (relatif) échec commercial. Ils sont toutefois réquisitionnés la même année par le chorégraphe Angelin Preljocaj, qui leur demande d’illustrer son ballet Near Life Experience.

Après la parenthèse City Reading: Tre Storie Western, où Godin et Dunckel mettent en musique des textes de l’écrivain italien Alessandro Baricco, ils reviennent en 2004 avec Talkie Walkie, un troisième essai résolument plus pop et immédiat que son prédécesseur.

Le 17 février 2005, le ministre Renaud Donnedieu De Vabres les décore de l’insigne de Chevaliers dans l’Ordre des Arts et des Lettres. En 2006, ils composent les morceaux du deuxième album de Charlotte Gainsbourg et Jean-Benoît Dunckel s’offre une escapade en solitaire sous le nom de Darkel. Il retrouve son compagnon de route en 2007 pour Pocket Symphony, un quatrième Lp en forme de retour aux sources.

Never love alone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.