La Leçon de piano musique signée Michael Nyman

La Leçon de piano musique enregistrée en 1993 aux studios Kirsch, Brusselles – Delabel/Virgin Records Ltd
C’est en 1993 au festival de Cannes que le monde découvre la cinéaste néo-zélandaise Jane Campion grâce à son nouveau film multi-récompensé la Leçon de piano (The Piano).

Par la même occasion, le compositeur de la musique du film, Michael Nyman (La Leçon de piano musique), accède également à la notoriété puisqu’il a produit, arrangé et composé l’intégralité de la leçon de piano musique sur laquelle le thème principal du film, décliné sous toutes ses formes, est d’une efficacité exemplaire.

En 1992, Nyman a signé la musique du film Prospero’s Book de Greenaway et c’est avec ce long métrage que se termine leur longue collaboration.

Avec The Piano, Nyman change radicalement de style : les influences baroques ont laissé place à une simplicité retrouvée.

« Jane Campion et moi-même avions parcouru le scénario ensemble et avions repéré les séquences où le piano s’imposait. J’ai passé un mois à l’agonie, me torturant l’esprit pour savoir comment j’allais procéder. Je pense que la solution m’est finalement apparue quand j’ai réalisé que si le personnage d’Ada avait pu parler, elle l’aurait fait avec ses propres mots. Puisqu’elle ne pouvait s’exprimer qu’à travers sa musique, il fallait donc qu’elle en soit le compositeur. Une fois que j’avais admis cela, tout est devenu plus facile. Elle pouvait écrire ce qu’elle voulait et dans la mesure où elle n’avait pas eu de format spécifique, elle pouvait composer toutes sortes de musiques simples dans un style XIXe siècle. Elle pouvait, par exemple, reprendre un motif entendu en Écosse et le traiter comme l’une des « Chansons sans paroles » de Mendelssohn ».

Bande originale de la Leçon de piano (Michael Nyman)
La Leçon de piano musique de Michael Nyman

Le piano, dominant, prend toute sa mesure et se fait le traducteur des émotions du personnage central d’Ada. Celle-ci, muette, transmet ses pensées grâce à son piano, véritable traducteur de l’âme.

Comme il l’explique lui-même, Nyman a du créer, en plus de l’ambiance générale du film, le répertoire d’Ada. Celle-ci vit au XIXème siècle, a des origines écossaises et réside en Nouvelle Zélande.

« Le principal problème sur La Leçon de piano fut d’inventer un langage musical propre. Deux éléments entraient en conflit : il fallait que la musique soit représentative de l’époque (milieu du XIXe siècle) tout en ne trahissant pas ma propre expression ».

A partir de ses éléments, le compositeur s’est glissé dans la peau d’un musicien de 1850 et s’est inspiré des musiques populaires d’Ecosse pour écrire une musique modeste mais intense.

« Pour certains des morceaux, j’avais repris des passages de Chopin, de très brefs extraits de ses Mazurkas. Pour beaucoup d’autres, je m’étais inspiré de la musique populaire écossaise. Jane Campion a réalisé son montage à partir d’une bande de la musique d’Ada et a ainsi pu prendre ses décisions au fur et à mesure. C’est ainsi que pour la terrible séquence où Sam Neil poursuit Holly et, finalement, lui coupe un doigt, elle a choisi de reprendre le thème principal. Je n’aurais jamais osé le faire. Je n’y aurais même jamais pensé. Mais cela fonctionne à merveille ».

Bande originale de la Leçon de piano (Michael Nyman)
La Leçon de piano musique de Michael Nyman

Autre aspect crucial pour que le film fonctionne, l’actrice qui incarne le personnage d’Ada doit être capable de jouer les œuvres du compositeur.

« J’ai composé la musique que joue Holly Hunter avant même que le film ne soit tourné. Je l’ai rencontrée à New York où nous sommes allés à la salle Steinway pour qu’elle puisse y jouer les morceaux qui la concernaient. C’est vraiment une bonne pianiste et cela m’a vivement encouragé. J’avais eu peur à un moment que la musique ne soit limitée par sa technique de jeu ».

Avec la bande originale de la Leçon de piano, Michael Nyman a créé une œuvre décisive qui lui permet de montrer une autre facette de son talent et de se détacher de Greenaway, ce qui lui était probablement nécessaire pour évoluer dans son écriture.

###

Composed By, Arranged By, Producer, Piano, Conductor : Michael Nyman – Performer – Membres de l’Orchestre Philharmonique de Munich* – Recorded By [Assistant], Mixed By [Assistant] : Jamie Luker – Recorded By, Mixed By : Malcolm Luker*, Michael J. Dutton* – Soprano Saxophone, Alto Saxophone : David Roach, John Harle – Tenor Saxophone, Baritone Saxophone, Flute, Flute [Alto] : Andrew Findon – Enregistré et mixé aux studios Kirsch, Brusselles.
Mixé aux Studios Arco, Munich – Post-production à Abbey Road.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.