Posted in VILLE

Chicago, matrice de toutes les expériences afro-américaines

Forte de son potentiel industriel, Chicago devient au début du XXe siècle l’une des plaques tournantes des exilés ruraux du Deep South, qui fuient tout autant une précarité économique qu’une ségrégation sauvage. Dans leurs bagages, ils emportent le blues qui va bientôt muter en se connectant à la grande ville de l’illinois : Muddy Waters, élevé dans les plantations du Delta du Mississippi, troque ainsi sa guitare acoustique pour une électrique. Il n’est pas le seul à se convertir après-guerre.

Posted in VILLE

Kingston (Jamaïque)

Fruit des étapes successives qui jalonnent la musique populaire jamaïcaine (mento, ska, rocksteady), le reggae apparaît à Kingston à la fin des années 1960. Si des vestiges du colonialisme sont…

Posted in VILLE

Lagos (Nigeria)

Modèle obèse de la métropole africaine (au deuxième rang après Le Caire, sur le plan démographique), lové dans le pays le plus populeux du continent» Lagos est le berceau paradoxal…

Posted in VILLE

Londres & Reggae (UK)

La présence d’une importante communauté jamaïcaine sur le sol anglais a naturellement permis au reggae de s’y implanter. Bien avant que Chris Blackwell ne signe Bob Marley & The Wailers…

Posted in VILLE

Memphis (USA)

Deuxième aire urbaine de l’État du Tennessee, Memphis est considérée comme « le berceau du blues ». Après la deuxième Guerre Mondiale, l’industrie musicale florissante nourrie par l’afflux d’artistes noirs…