Previous Article Next Article B.O. de ma 6t va cracker, quand les beats tuent avec la même précision que les lyrics
Posted in ALBUM

B.O. de ma 6t va cracker, quand les beats tuent avec la même précision que les lyrics

Never love alone
B.O. de ma 6t va cracker, quand les beats tuent avec la même précision que les lyrics Posted on 10 février 2020Leave a comment
Never love alone

Ma 6t va cracker – Enregistré en 1997 – Why Not Productions / Actes Prolétariens
Jean-François Richet est un personnage étonnant. Réalisateur engagé, il a sorti Etat des lieux en 1995, quasiment en même temps que La Haine, mais sans le barouf médiatique du film dont le héros était Vincent Cassel. Son projet suivant est ambitieux : lui qui a détesté le long-métrage de Mathieu Kassovitz prétend tourner le « vrai » film sur les banlieues chaudes.

Un film révolutionnaire, violent, joué par des acteurs de terrain, avec à la clé des émeutes urbaines tournées dans une vraie cité de la banlieue parisienne, en l’occurrence Meaux. Pour accompagner ce qui va devenir Ma 6T va cracker, Richet enrôle deux soldats du son, les frères Kourtzer, alias White & Spirit.


ma 6t va cracker

Agés de 25 et 23 ans au moment de l’enregistrement, ces deux provinciaux de Chartres émigrés à Meaux sont les maîtres d’œuvre de cette ambitieuse BO regroupant des artistes dont le dénominateur commun est l’engagement politique.

Producteurs de l’album des 2Bal 2Nèg’ 3 fois plus efficace, White & Spirit ont déjà à leur actif quelques coups d’éclat comme le maxi « 11’30 contre les lois racistes ».

« On a choisi les rappers de la BO progressivement, au fil des rencontres, expliquent les deux frères. On savait dès le début qu’il y aurait les 2Bal 2Nèg et Rootsneg. Richet voulait les gens du Ministère Amer, c’est comme ça que Stomy nous a présenté Passi, qui n’était pas prévu au début. »

ma 6t va cracker
ma 6t va cracker

Tandis que le disque évolue et que les titres s’enregistrent à Paris, White & Spirit vont à New York mixer le morceau de Tiwony, « Pas de timinik », prévu pour être le premier single. Accompagnés de Marie Audigier, productrice exécutive de la BO, et du réalisateur J.-F. Richet, ils harcèlent leurs interlocuteurs américains afin d’entrer en contact avec KRS-One. Qui finit par débarquer au studio, accompagné de Nas.

« KRS voulait discuter seul à seul et savoir sur quelles tendances politiques on s’accordait, expliquent les deux frères. Il y avait J.-F avec nous, et Marie pour traduire. J.-F. lui parlait politique, nous musique. Pendant que Nas poireautait dans un autre studio, on lui a montré des rushes du film et on lui a fait écouter des instrus. Il a voulu enregistrer sur le coup. »

ma 6t va cracker
ma 6t va cracker

La suite se passe dans le studio perso de KRS-One, où la table de mixage est antédiluvienne et dont la cabine de voix fait deux mètres carrés. De 19 heures à 6 heures du matin, le métaphysicien du rap pose ses mots sur le beat des frères. C’est ainsi que s’est fait l’historique « The French Connection », ouverture de l’album et premier morceau de KRS composé et produit par des Français.

Six des morceaux de la BO sont des duos, initiés par White & Spirit. La combinaison 2Bal/Mstik était une évidence, d’autres sont plus inattendues. Ainsi Yazid, ex-NTM, voulait poser avec Ekoué de La Rumeur ou Fabe.

Les artistes n’étant pas disponibles, White & Spirit proposent Eben (des 2Nèg’). Résultat : « Le Prix requis », réflexion sur la violence et le respect. Le duo Shurik’n/K-Reen n’était pas prévu. Mais quand IAM débarque en studio pour poser « C’est donc ça nos vies » et entend « Savoir dire non », c’est le coup de foudre.

ma 6t va cracker
ma 6t va cracker

Shurik’n en profite pour placer ses rimes autour des mélodies de K-Reen, lâchant cette terrible phase : « Les bleus sortent leurs fusils, c’est nous les perdrix. »

White & Spirit conçoivent leur projet dans le secret, paniqués à l’idée qu’une maison de disques vienne leur dire quels sons produire ou quels artistes choisir. Cela n’arrivera pas, et le seul grain de sable dans la machine est le refus d’Assassin de poser sur une prod autre que celle de leur équipe. « L’île de l’inconscient » est donc le seul titre de ma 6t va cracker à ne pas être produit par les deux frères de son, mais par Dawan et Le Paradox.

Le film sort le 2 juillet 1997 et rencontre l’hostilité des exploitants de salles, échaudés par le public jeune et bruyant venu en masse voir La Haine. Il disparaît vite des cinémas et connaît une seconde vie en vidéoclubs, la VHS étant distribuée par TF 1 Vidéo avec une promo racoleuse (« Le film que l’État a voulu interdire ! »).

ma 6t va cracker
ma 6t va cracker – les frères Kourtzer, alias White & Spirit

Le concert de lancement prévu à La Cigale est annulé, victime d’une peu surprenante absence d’autorisation préfectorale. Sorti quelques semaines avant le film, le disque rencontre malgré tout son public.

« Les Flammes du mal » devient un classique des programmations Skyrock, poussant l’album vers les plus hautes sphères des ventes pour un produit a priori destiné au public spécialisé.

En décembre 1997, la maison de production Why Not fait passer une page de publicité dans les magazines rap : « Merci à Skyrock, aux 95 000 acheteurs et à tous ceux qui soutiennent le mouvement conscient. »

Le disque d’or est atteint peu de temps après, consacrant ainsi ce disque important, sincère et révolutionnaire.

Si le film de Jean-François Richet n’est pas à la hauteur des — énormes — attentes qu’il a engendre, la musique qui l’accompagne marque la consécration des producteurs White & Spirit, maîtres d’œuvre de cette compilation quasi sans fautes qui témoigne de l’évolution du son rap français.

###

CREDITS :

Never love alone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.