Posted in ALBUM

Innervisions (Stevie Wonder), des titres unis par la brume d’une foi attristée

En mai 1973, Stevie Wonder organise en douce, sur un parking de New York, un rendez-vous avec des policiers de la ville. Il souhaite glisser, dans une chanson, Living for the city, qu’il arrange comme un film, les dialogues réalistes d’une arrestation brutale. Le chanteur tient dur comme fer à des voix authentiques. Le moindre détail l’obsède, son inspiration est aiguisée comme une lame.

Posted in ALBUM

Rosemary’s baby (Krzysztof Komeda), pinacle de la collaboration Polanski Komeda

Tout le monde connaît Krzysztof Komeda…sans le savoir. Oui, tout le monde a vu Rosemary’s baby, ou presque. Mais peux connaissent l’auteur de l’intrigante musique du film de Polanski, la berceuse du générique susurrée par une sensuelle voix féminine, n’était autre que le taciturne et charismatique Komeda, Polonais d’origine, venu à Hollywood à la demande de son grand ami et déjà star Roman Polanski.

Posted in INSTRUMENT

Une histoire du Vocodeur, de Winston Churchill à Daft Punk

Quel est le point commun entre Alexandre Soljenitsyne et les Daleks de Dr Who, Winston Churchill et le Pack Jam’s des Jonzun Crew ou encore Joseph Staline et Milli Vanilli ? Le vocodeur.Du discours politique à la rengaine disco, ils ont tous eu recours à un moment ou l’autre à un vocodeur pour diffuser leurs messages. C’est en grande partie ces relations insoupçonnées que Dave Tompkins s’est employé à relever dans son ouvrage « How to Wreck a Nice Beach : The Vocoder from World War II to Hip-hop ».

Posted in ALBUM

Rides again (The James Gang), chef d’œuvre bicéphale

Après un premier album au succès mitigé, Fox, Walsh et Peters – The James Gang- retournent sans tarder en studio en novembre 1969. C’est au Record Plant de Los Angeles, studio d’enregistrement ultra moderne et toujours sous la houlette de Bill Szymczyk, que nos compères gravent ce chef d’œuvre bicéphale, une première partie électrique et une seconde semi-acoustique.

Posted in ALBUM

Dummy (Portishead), ou la naissance du trip hop

Août 1994. La première fois que l’on entend la voix de Beth Gibbons. Dummy. On pressent, avec la pochette, que le cœur est écorché. À l’écoute il s’épanche, en poésie, en intimité dépouillée. Cette année-là, Portishead était né, Bristol devint Bristol, l’endroit du monde à jamais marqué par le courant trip hop.

Posted in ALBUM

Bande originale de West Side Story, l’œuvre lyrique magistrale de Leonard Bernstein

L’idée de départ de West Side Story revient au chorégraphe Jerome Robbins qui souhaite faire une adaptation contemporaine de Roméo et Juliette dans les quartiers du Lower East Side de New York intitulé « East Side Story ». L’action se tiendrait au moment de la Pâque juive et catholique : les Montaigus seraient les catholiques, les Capulets, les juifs. » Mais le projet en reste là, Bernstein, Laurents et Robbins étant pris ailleurs.

Posted in ALBUM

B.O. de Il était une fois en Amérique, un des scores les plus ambitieux d’Ennio Morricone

Au sommet de son art symphonique, Ennio Morricone compose la BO la plus mélancolique de l’histoire du cinéma, sublime de lyrisme et d’émotion retenue, et offre à la rêverie de Leone sur le temps perdu (Once upon a Time in America), l’amour impossible (Deborah’s Theme) et la trahison une atmosphère musicale et une poignée de thèmes magnifiques, tous écrits douze ans avant le premier jour de tournage !

Posted in ALBUM

Introducing Rubén González, ou l’histoire d’une résurrection

Longtemps , le pianiste cubain Ruben Gonzalez fut l’un des trésors cachés de la musique cubaine. A l’instar de Compay Segundo et d’Ibrahim Ferrer, le monde l’a découvert à travers l’album collectif Buena Vista Social Club et sa version en images signée Wim Wenders. Malgré une arthrite sournoise qui le diminuait, il créait d’immenses enchantements dès qu’il se mettait au piano.

Posted in ALBUM Non classé

Pieces Of A Man (Gil Scott Heron), critique du consumérisme de l’Amérique moyenne

Après un premier vinyle publié en 1970 sur le label Flying Dutchman de Bob Thiele, la collaboration entre Scott-Heron et Thiele va s’étendre au-delà de la collection de poèmes dits sur fond de congas qui composent Small Talk At 125th And Lennox. Dès son baptême de studio, Gil Scott Heron dévoile l’œcuménisme de son regard critique en égratignant aussi bien les bourgeois afro-américains de gauche que le consumérisme de l’Amérique moyenne, pavillonnaire et décérébrée.

Posted in ARTISTE

Joao Bosco, le funambule sur six cordes de la MPB

Joao Bosco est un des musiciens les plus imaginatifs et éclectiques de la MPB et, comme Lins, il s’est fait connaître après des prestations remarquées dans les festivals universitaires. Bosco se produit souvent seul en concert, s’accompagnant juste à la guitare acoustique. Et c’est largement suffisant : il est le plus autonome des musiciens, un groupe à lui tout seul. Il s’assied sur un tabouret sur la scène d’un théâtre comme le Canecâo de Rio, vêtu d’une chemise de soie blanche et d’une cravate rouge et incite très facilement le public à chanter avec lui ses superbes mélodies.

Posted in ALBUM

Black & Proud, la bande-son du Mouvement des droits civiques afro-américains

Au virage des années soixante, les musiciens afro-américains se mettent au diapason de la contestation. Du jazz à la soul, du funk au futur rap, ils promettent des lendemains qui détonnent. État des lieux de la bande-son du Mouvement des droits civiques.

I have a dream. » Nul n’a oublié le discours de Martin Luther King sur les marches du Lincoln Memorial de Washington D.C. Le pasteur n’était pas le seul à rêver en cette année 1963. Un autre Afro-américain montrait à sa manière la voie à suivre : le trompettiste Dizzy Gillespie signait un retentissant album intitulé Dizzy For President!

Posted in ALBUM

Bande originale The Blues brothers, croisade soul contre déferlante disco

La bande originale du film The Blues brothers est avant tout le symbole d’une croisade, celle menée par le duo comique révélé par l’émission télé Saturday Night live pour défendre la soul, la seule, la vraie, contre les outrages commis par la tragique déferlante disco.Ce qui avait commencé comme une chouette idée de sketch, pour les frères Joliet Jake et Elwood Blues (John Belushi et Dan Aykroyd), se transforme rapidement en phénomène populaire.

Posted in PRODUCTEUR

Bob Thiele, producteur emblématique du label Impulse !

Ancien disc-jockey, fondateur du magazine «Jazz», Bob Thiele, devenu producteur de jazz, est avant tout LE producteur le plus emblématique que connaîtra le label Impulse.Fin 1961, ABC-Paramount fait appel à Thiele afin de succéder à Creed Taylor, parti chez Verve. L’ancien directeur de la section artistique de Coral, filiale de Decca Records, est ainsi débauché.

Posted in EN

Histoire de Melody Nelson, the story behind Gainsbourg’s masterpiece

After the success of je t’aime moi non plus, Serge Gainsbourg admits: it’s time to get down to real business. And the serious stuff is a concept-album like pop delivers then, from Sgt Pepper’s (Beatles) to La Mort d’Orion (Gérard Manset) to Léo Ferré’s double album Amour Anarchie. The serious stuff is to commit oneself as a full-fledged performer, not to get lost in commissioned works.

Posted in EN

A man and a woman Soundtrack, a mix of chance, circumstances, failures !

The soundtrack of a man and a woman is one of those stories of chance, circumstances, failures… Francis Lai and Claude Lelouch do not meet directly, but through the intermediary of lyricist Pierre Barouh. At the beginning of the sixties, Barouh, also a comedian in his own time, plays in a modest production directed by a young man, crazy about cinema and unusual framing.

Posted in EN

Thomas Crown Affair Soundtrack, almost a musical movie !

« I arrived in America excited about living new adventures after ten years of French cinema with the New Wave ». Fourteen years after his debut as a composer for the image with Henri Verneuil’s Les Amants du Tage (1954), Michel Legrand, still haloed by the tremendous success of Les Parapluies de Cherbourg and Les Demoiselles de Rochefort, set himself the challenge of America.

Posted in EN

Les Gants Blancs du Diable, Karl Heinz Schäfer’s cult soundtrack

Within the oh so elusive club of the cult soundtrack, there exists one rare record which provokes a deep fascination and evokes a unique charm for those having heard of it, or those lucky enough to have listened to it (but an exclusive few). A veritable Holy Grail, relentlessly pursued by many, each hoping, one day, to own a copy of this unique and unrivalled work.

Posted in EN

The Virgin Suicides, Air’s first Soundtrack

About the importance of the first times… With The Virgin Suicides, Sofia Coppola begins her career as a director, Kirsten Dunst explodes in her first major role and Air composes his first soundtrack. Jean-Benoît Dunckel and Nicolas Godin have just completed the American tour of their debut album, Moon Safari, when they cross paths with the daughter of the director of Apocalypse Now and The Godfather.