Posted in ARTISTE

Roy Ayers, King Of The Vibes et don d’ubiquity

Le vibraphoniste Roy Ayers a joué avec Herbie Mann, Fela Kuti et Lionel Hampton. Son groupe Ubiquity fut l’un des premiers à fusionner jazz, funk et soul music. Les lames de son vibraphone n’ont jamais de vague à l’âme.Avant de s’installer à New York et de promener ses mailloches dans tous les sillons de la Grande Musique Noire, Roy Ayers a fait ses classes à Los Angeles. En s’inscrivant d’abord, en 1958, au Los Angeles City College pour y étudier sérieusement la théorie musicale.

Posted in ALBUM

B.O. de Trouble man (Marvin Gaye), blaxploitation contribution du prince de la soul

Entre ces deux énormes chefs d’œuvres que sont What’s Going On (1971) et Let’s Get It On (1973), il existe une autre petite perle qui n’a sûrement jamais été appréciée à sa juste valeur : la Bande originale de Trouble man.Nous sommes en 1972 et alors que Marvin Gaye refuse de monter sur scène afin de défendre son What’s Going On, apeuré par la simple idée de devoir repartir en tournée, il pense un temps poser ses valises à Hollywood et y faire carrière.

Posted in GENRE

La Blaxploitation, B.O. de rêve pour black nanar

1965. Après les émeutes raciales de Watts qui viennent de secouer les Etats-Unis, le parti des Black Panthers incite de nombreux partisans issus des quartiers défavorisés à passer à l’action militante. Les films de Sidney Poitiers (bien sous tous rapports, présentable, issu de la classe moyenne mais davantage toléré qu’accepté par la société blanche), ne reflète pas la vie d’une grande majorité d’Afro-américains. Ils commencent à exiger un cinéma plus proche de leur réalité, qui leur ressemble. Un cinéma fait pour eux, par eux : la Blaxploitation.

Posted in ALBUM

Bande originale de Superfly (Curtis Mayfield), Harlem sape Cadillac mac

Drôle de héros. Il s’appelle Priest (le « prêtre »), il est noir, joueur et flambeur, se sape comme un mac, roule en Cadillac pour vendre sa coke dans les rues de New York. A l’époque, on n’a jamais vu ça et les cinémas refusent du monde. Personne n’y croyait pourtant.A l’orée des années 70, Superfly est réalisé avec de l’argent avancé par quelques riches mécènes de la communauté noire américaine. Le film se tourne dans la rue et dans les appartements qu’on veut bien prêter. La Cadillac, elle-même, est mise à disposition par un petit gangster de Harlem.

Posted in ALBUM

B.O. de Coffy (Roy Ayers), dépasse le cadre de la simple illustration sonore

« Je suis un musicien versatile, capable d’incorporer différents styles dans ma musique. Je peux tout jouer, mon esprit est entraîné pour absorber le maximum d’informations », déclarait Roy Ayers en 2005.Jazz, soul, funk, afrobeat, disco, hip hop, électro… Compositeur multi-genres, virtuose du vibraphone (il a bénéficié de l’apprentissage de Lionel Hampton, son maître et mentor) et l’un des musiciens les plus samplés (BO de coffy) de l’histoire de la musique noire, Roy Ayers est né à Los Angeles le 10 septembre 1940.