Gal a Todo Vapor (Gal Costa), live débridé de la muse underground du tropicalisme

Enregistré live lors d'une série de représentations au Théâtre Tereza Raquel de Rio de Janeiro en 1971, Gal a Todo Vapor compile dans un double album un ensemble de chansons qui va de la tradition d'Ismael Silva au folklore bahianais en passant par l'avant-garde de Caetano Veloso et Jorge Ben. Les sept premiers morceaux (sur 18) mettent en scène Gal Costa seule, accompagnée uniquement de sa guitare acoustique.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Encontro com a Velha Guarda, sambistes cariocas et poésie du quotidien

Enregistré en 1976, et produit par Marco Mazola, l'album "Encontro com a Velha Guarda" réunit des sambistes de légende dont le renom ne reflète pas le talent. À l'exception de Nelson Cavaquinho et Ismael Silva, peu sont connus du grand public. Si la plupart ont composé pour de grandes voix de l'ère des radios, ils n'ont rien interprété. En cela, cet album est inédit.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :8 min de lecture

A Voz O Violão, A Música De Djavan, premier opus du nordestin

"A voz, o violão, a música de Djavan" est un album de samba syncopé, rapide, différent de tout ce qui se faisait à l'époque. Cet album a non seulement marqué les débuts de Djavan, mais il l'a aussi aidé à devenir un personnage incontournable de l'histoire de la musique brésilienne.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Dusty in memphis (Dusty Springfield), rencontre d’une diva blanche avec la musique noire américaine

En 1968, l'avenir semble scellé. La pop est out et le rock psyché in. Les interprètes de sexe féminin ont du mal à trouver des chansons à succès. Dusty Springfield ne fait pas exception. Ses derniers tubes, que ce soit d'un côté de l'Atlantique comme de l'autre, remontent à l'été 1966. Ahmet Ertegun, directeur visionnaire d'Atlantic Records, n'a pas d'idée précise sur ce qui deviendra Dusty in memphis mais comprend qu'elle est une interprète aussi douée qu'Aretha Franklin.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Electric warrior (T-Rex), riffs croustillants et voix filtrées

Deuxième album du T. Rex du mythique Marc Bolan, Electric Warrior impose le glam rock comme une évidence aux yeux des amateurs de rock sucré. La guitare, sourdement étouffée par une distorsion lourde, percute la voix légère et sensuelle de Marc Bolan, qui semble incarner à lui seul l’idée d'un glamour venu se planter dans le cuir d’un rock à peine remis de la folie des années 60.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :8 min de lecture

Five Leaves Left (Nick Drake), folk progressif aux atmosphères sombres et mystérieuses

Malgré sa réticence pathologique à se produire en public, c'est durant l'une de ses prestations à Cambridge que Nick Drake est repéré par un membre des Fairport Convention : Ashley Hutchings qui le dirige logiquement vers son producteur Joe Boyd. Référent de la scène folk-rock britannique à l'époque, Joe Boyd produit alors Fairport Convention mais aussi l'Incredible String Band.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Nilsson Schmilsson (Harry Nilsson), un certain penchant pour la pop de chambre

Une vie personnelle et une carrière chaotiques toutes deux bisées par ses excès, son insouciance et son inconstance. Une destinée aussi simple que tragique pour ce génial troubadour refusant de monter sur scène et capable du meilleur "Nilsson Schmilsson" en 1971 comme du pire "Son of Schmilsson" en 1972.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Clube da Esquina (Milton Nascimento & Lô Borges), un songwriting coloriste et mystique

Le nom « Clube da Esquina» (littéralement «club du coin») désigne Milton et ses acolytes, un groupe de jeunes musiciens du Minas Gerais. Le collectif sortira deux albums : Clube da Esquina en 1972 crédité Milton Nascimento et Lo Borges et sa suite Clube da Esquina 2 en 1978 créditée Milton Nascimento. Si les deux sont de grandes réussites, le premier volet reste une référence absolue.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Donny Hathaway Live, enregistré au Bitter End New York

Alors qu'un nouveau 33-t Atco voit le jour au printemps 1971 sous le titre Donny Hathaway, son producteur Jerry Wexler a l'idée de l'associer en studio avec Roberta Flack, une ancienne étudiante de la Howard University comme lui.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :3 min de lecture

From a Whisper to a Scream (Esther Phillips), 1er LP sur le label jazz-funk CTI

Kenny Rogers, future star de Nashville, redécouvre Esther alors qu'elle se produit au Houston Club. Nous sommes en 1962. Cela fait déjà huit ans qu’elle a interrompu sa carrière pour cause d’addiction aggravée à l’alcool et à l’héroïne. Sa vie, partagée entre l'hôpital de Lexington (Kentucky) et la maison de son père à Houston, lui permet de se refaire une santé.

  • Post category:ALBUM
  • Temps de lecture :4 min de lecture