Previous Article Next Article This Is Mainstream, pépites jazz exhumées du catalogue Mainstream Records
Posted in ALBUM

This Is Mainstream, pépites jazz exhumées du catalogue Mainstream Records

Never love alone
This Is Mainstream, pépites jazz exhumées du catalogue Mainstream Records Posted on 6 mai 2021Leave a comment
Never love alone

This Is Mainstream ! – Enregistrés entre 1970 et 1973 – Mainstream Records
Compilés par le cinéaste Judd Apatow et sa sœur Mia, les petits-enfants de Bob Shad, les 13 titres de This Is Mainstream réunissent des talents aussi divers que Saundra Phillip, dont le “Miss Fatback” se rapproche du heavy-funk de Betty Davis, Afrique et sa reprise du “Kissing My Love” de Bill Withers assistée par Chuck Rainey, David T. Walker et Paul Humphrey, mais aussi Hal Galper, remplaçant de George Duke dans le Cannonball Adderley Quintet, dans un “This Moment” accompagné par les frères Michael et Randy Brecker.

Lorsque Bob Shad fonde son label Mainstream en 1964 pour se consacrer au jazz et à la Great Black Music, il est déjà reconnu comme l’un des plus grands producteurs américains. Il a produit les sessions des bluesmen Big Bill Broonzy et Lightnin’ Hopkins, et des géants du jazz : Charlie Parker, Billie Holiday, Sarah Vaughan, Max Roach, Art Blakey, Bud Powell, Cannonball Adderley.


This Is Mainstream- Mainstream records

Le producteur s’aventure ensuite en terrain pop avec Patti Page et The Platters puis au rock en signant la première musique enregistrée de Lou Reed (à l’époque membre de The Jades) ou les débuts de Janis Joplin avec Big Brother And The Holding Company.

En 1971, le producteur, devenu maître du son groove, créé la série d’albums cultes Mainstream MRL 300 qui constitue la source principale de cette sélection.

Pour les sessions Mainstream, Bob Shad met un point d’honneur à recruter les meilleurs sidemen de la scène jazz. Parmi eux Bernard Purdie, Billy Hart, Stanley Clarke, Dom Um Romao, Joe Sample, Freddie Robinson, Gordon Edwards, Larry Willis ou encore Wilbur Bascomb ou John Mayall présent sur Blue’s Blues.

Entre les accords de Fender Rhodes et de lignes de basse funky, ils définissent le son Mainstream, un pied dans la tradition jazz et bop et l’autre dans les explorations sonores plus débridées du début des années 70.

This Is Mainstream
This Is Mainstream- Mainstream records

This Is Mainstream s’ouvre sur un des deux titres non produits par Shad lui-même. « Miss Fatback » de Saundra Phillips, une des premières productions de Greg Carmichael, figure incontournable de la scène disco.

L’autre titre non produit par Shad, le single « These Memories » d’Almeta Lattimore, deviendra un classique recherché sur la scène soul internationale.

Le trompettiste Blue Mitchell, membre du Horace Silver Quintet, s’illustre également (avec la participation de Joe Sample et de John Mayall à l’harmonica) dans “Blue’s Blues”, non loin d’une cover blaxploitation de “Papa Was A Rolling Stone” par Jay Berliner et d’une perle big-band/soul de Sarah Vaughan, “Early In the Morning”.

Oscillant entre reprises soul comme « Papa Was A Rolling Stone » par Jay Berliner ou « Kissing My Love » par le groupe Afrique et des originaux plus introspectifs comme « This Moment » de Hal Galper ou « TB’s Delight » de Dave Hubbard, ces titres ont cet équilibre parfait entre groove et innovation.

« Bird and The Ouija Board » de Pete Yellin en est l’exemple parfait : 12 minutes qui commencent par une improvisation abstraite avant de décoller avec le beat funk du batteur Billy Hart et le bassiste Stanley Clarke.

This Is Mainstream
This Is Mainstream- Mainstream records

Shad a souvent collaboré avec les grandes divas du jazz. On y retrouve ainsi Maxine Weldon avec une version revisitée du classique « Make It With You » de David Gates et « Just a Little Lovin » de Sarah Vaughan qui clôture cette sélection avec une note jazzy en hommage aux multiples talents du producteur.

Mais tout l’intérêt de cette compilation et du travail de l’équipe de Wewantsounds qui en est à l’origine, c’est aussi de nous faire découvrir des titres d’artistes beaucoup moins exposés, à l’image de la chanteuse Saundra Phillips, dont le titre « Miss Fatback » ouvre la compilation.

Tous les titres ont été remasterisés à partir des bandes originales, la plupart réédités pour la première fois depuis leur sortie originale dont quelques-uns particulièrement recherchés.

Sources : www.fip.fr – https://modulor-records.com – www.funku.fr

###

TITRES :

  1. Saundra Phillips – Miss Fatback 3.09
  2. Afrique – Kissing My Love 3.08
  3. Hal Galper – This Moment 11.50
  4. December’s Children – Livin’ (Way Too Fast) 3.38
  5. Blue Mitchell – Blue’s Blues 7.08
  6. Maxine Weldon – Make It With You 2.56
  7. Reggie Moore – Mother McCree 2.57 LP2
  8. Jay Berliner – Papa Was A Rolling Stone 5.30
  9. Dave Hubbard – T.B.’s Delight 3.54
  10. Almeta Lattimore – These Memories 3.31
  11. Buddy Terry – Lean On Me (Lean On Him) 5.55
  12. Pete Yellin – Bird And The Ouija Board 12.35
  13. Sarah Vaughan – Just A Little Lovin’ 3.10
Never love alone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.