• Post category:ALBUM
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :6 min de lecture

En 1971, Ike & Tina enregistrent l’album Workin’ Together publié par Liberty Records qui va passer une dizaine de mois dans le hit-parade américain, en grimpant jusqu’à la vingt-cinquième position. Décidément rock, il contient une moitié de titres signés Ike Turner, Eki Renrut (son pseudo) et Aillene Bullock (autrement dit Tina). Le reste étant consacré à un choix de reprises impeccables dont Get Back des Beatles, Proud Mary de Creedence Clearwater Revival et Ooh Poo Pah Doo de Jessie Hill.

Dans les années 1960, d’incessants changements de labels, puis le flop retentissant de l’album que leur produit Phil Spector en 1966 (River Deep, Mountain High), les empêchent de consolider leur carrière. Mais 1969 est une bonne année pour Ike et Tina Turner. Le couple stakhanoviste du rhythm’n’blues sort d’une décennie de galères et de concerts chiches pour se retrouver à Las Vegas en première partie d’Elvis Presley. Une autre invitation arrive : les Rolling Stones convient le couple infernal à effectuer la première partie de leur grand come-back 1969, soit plus de quinze concerts prestigieux aux USA.

Ike et Tina Turner Workin’ Together

Un mois plus tard, Tina Turner est aux premières loges pour découvrir de plein fouet les Stones jouant « Honky Tonk Women ». Lors de la tournée Rolling Stones, c’est un tsunami que Tina libère sur scène. Sa version sybarite de i’ve Been Loving You Too Long » (Otis Redding) donne des frissons aux milliers de spectateurs qui en oublieraient presque qu’ils sont venus applaudir Mick Jagger.

Dès la fin de la tournée, elle décide d’enregistrer un album totalement rock à la personnelle manière de Ike son mentor. Ce sera Come together sorti en 1970. Ike entraînera sa chanteuse dans de petits studios qui émaillent le Midwest.

Ike est un musicien d’un autre siècle. Il a joué sur un des premiers 45 tours de rock’n’roll, « Rocket 88 », accompagné les bluesmen Howlin’ Wolf, John Lee Hooker et découvert BB King pour la marque Kent.

Ike et Tina Turner Workin' Together
Ike et Tina Turner Workin’ Together

Le couple enchaine début 1971 avec un album pour Liberty Records, Workin’ Together, premier véritable succès d’Ike & Tina depuis des années.

Décidément rock, l’album contient une moitié de titres signés Ike Turner, Eki Renrut (son pseudo), et Aillene Bullock (la sœur de Tina, pour le fulgurant Funkier Than A Mosquito’s Tweeter) plus tard reprise par Nina Simone. Le reste étant consacré à un choix de reprises impeccables dont Get Back des Beatles, Proud Mary de Creedence Clearwater Revival et Ooh Poo Pah Doo de Jessie Hill.

Le duo n’en est d’ailleurs pas à ses premières reprises : souvenons-nous des précédents Come Together (The Beatles), I Want To Take You Higher (Sly And The Family Stones), Honky Tonk Women (Rolling Stones) sur l’album Come Together, sorti en mai 1970…

Sur Workin’ Together, ce sont les populaires Proud Mary, Get Back, Let It Be qui contribuent à doter le disque d’une accroche supplémentaire mais c’est Proud Mary qui, même s’il fait moins bien que les Creedence, tire véritablement son épingle du jeu (le titre a été enregistré deux ans auparavant par Creedence Clearwater Revival et John Fogerty, son auteur).

Résumer Workin’ Together à ces emprunts serait réducteur. L’apport (pour moitié) du maniaque Ike Turner montre que le multi-instrumentiste et songwriter n’est pas pourri non plus.

Ses pièces, subtil et équilibré mélange de R & B, de soul et de rock, touchent au cœur avec une puissance qui n’a d’égale que celle de la voie de son épouse.

Edité en 1971 sur le label Liberty Records, Workin’ Together va changer la donne. Il apporte enfin au duo la notoriété attendue auprès du public et, vis-à-vis de la presse critique, une crédibilité nouvelle. Le talent de songwriter et de musicien d’Ike ainsi que la voix et la gestuelle scénique de Tina sont pour la première fois appréciés à leur juste valeur.

###

CREDITS :

Enregistré en 1970 au Bolic Sound (Inglewood, CA) – Liberty records

  • Tina Turner – lead vocals
  • Ike Turner – vocals (intro of « Proud Mary »), all instrumentation
  • The Ikettes – background vocals
  • The Kings of Rhythm – all instrumentation
  • Brent Maher – engineer
  • Herb Kravitz – photography
  • Ron Wolin – art direction
Sources : www.the-world-of-tina.com - http://rock6070.e-monsite.com - www.suite101.fr - www.allmusic.com

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire