Posted in PLAYBISCITÉ

Discothèque idéale selon Rocé

Never love alone
Discothèque idéale selon Rocé Posted on 27 mars 2019Leave a comment
Never love alone

Artiste un peu à part, José Kaminsky, aka Rocé, fils d’un résistant faussaire franco-argentin d’origine russe et d’une mère algérienne, naît à Bab El-Oued en 1977 et grandit à Thiais dans le 94. Le Rappeur français nous fait découvrir les influences musicales qui ont jalonné sa route soit 5 albums clés :

  • GANG STARR Stop In The Arena
    « Le premier album qui m’a fait comprendre que le rap permet de pousser l’écriture dans la profondeur, dans la description de situations, dans les paradoxes de la pensée. Et pas seulement faire le constat de la société et des ghettos. »

 

  • BILL WITHERS Still Bill (Sussex)
    «Textes superbement ficelés, émotion contenue. J’aime l’émotion contenue, cette pudeur. »

 

  • NTM Authentik (Epic)
    « L’album de rap français dont je me sens le plus proche. Des textes très soutenus, des mots bien choisis, interprétation sportive, aucun misérabilisme, aucun jeunisme, seulement de la fierté, de l’arrogance et du combat. »

 

  • NINA SIMONE Sings The Blues (rca)
    « La mélancolie dans la voix, mais la détermination dans le texte. Écouter Nina Simone me donne envie d’écrire. »

 

  • JAYZ The Blueprint (Roc-A-Fella)
    « Ça paraît banal ou facile de citer Jay Z aujourd’hui, vu le succès énorme de l’artiste. Ce qui me pousse à en parler est que Jay Z attire toujours un jeune public alors que ses musiques ont un côté vintage : des samples souvent des années soixante et soixante-dix, voix de Otis Redding, etc. Il a la formule pour lier les époques, mélangeant les fréquences sonores actuelles avec les codes de la soul. »
Never love alone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.