Posted in ALBUM

The Koln concert (Keith Jarrett), un jazz aux sonorités pop/classiques

A l’occasion d’une étape de sa tournée européenne commencée en 1973, Keith Jarrett doit se produire à l’Oper Köln, la salle de l’Opéra de Cologne. Seulement voilà, l’artiste est extrêmement fatigué et souffre d’un mal de dos. A cela s’ajoutent quelques soucis techniques.Koln concert. À la place du Bösendorfer model Imperial 290, le plus grand piano de concert qui existait alors, on lui a mis à disposition un piano d’étude en piteux état.

Posted in ALBUM

Bande originale de Vampyros Lesbos (Manfred Hubler / Siegfried Schwab)

Réédité en 1995 par le label Crippled Dick Hot Wax, Vampyros Lesbos Sexadelic Dance Party regroupe des titres enregistrés en 1969 par Manfred Hubler et Siegfried Schwab (aka The Vampires’ Sound Incorporation), tirés de deux albums (Psychedelic Dance Party et Sexadelic) et destinés à trois films réalisés par Jess Franco : “Mrs Hyde, She Kills in Ecstasy”, “The Devil Came from Akasawa” et “Vampyros Lesbos” qui donne donc son nom à ce disque.

Posted in LABEL

ECM records, une nouvelle géographie du jazz

Étrangement, près de quatre décennies après sa fondation, le label de Munich ECM records ne fait toujours pas l’unanimité, malgré la qualité, l’abondance et le prestige de ses productions. Le contraste entre le style de ces deux pianistes, celui qui en est et celui qui n’en est pas, vient renforcer l’impression d’un label réticent à s’affranchir de ce qu’ont été ses références, comme s’il devait toujours refléter dans ses productions, plus ou moins consciemment, ce qui a fait sa gloire, sa singularité (et sa fortune) au point de, parfois, frôler la caricature.

Posted in ALBUM

Bande originale “les Gants Blancs du Diable” (K.H. Schäfer), jerk opiacé ou funk lunaire

Dans le club très fermé des bandes originales cultes, la bande originale “les Gants Blancs du Diable” dégage une profonde fascination et un charme inédit auprès de toutes les personnes qui ont eu la chance de pouvoir l’écouter. Aux commandes de cet étrange vaisseau qu’est les Gants Blancs du Diable, un certain Karl-Heinz Schäfer. Arrangeur allemand discret, il officie dans l’ombre des studios français (pour entre autres Aznavour, Christophe, The Rockets, Claude Ciari…) avant de s’attaquer à la musique de film.

Posted in ALBUM

Life on planet groove (Maceo Parker)

En 1976, les JB’s quittent le navire en pleine gloire. Ils rejoignent George Clinton, réputé pour ses extravagances vestimentaires et musicales. Sept années durant, Maceo Parker joue les invités de marque sur les albums de Parliament et Funkadelic. Il prête également son talent au Bootsy’s Rubber Band, fondé par Bootsy Collins, l’ancien bassiste de James Brown.