• Post category:ALBUM
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Enregistré loin du berceau de la soul funk, Coming Right At You est l’unique LP de 100% Pure Poison, une formation pour le moins insolite d’un groupe de soldats américains basés à Berlin dans les années 70. Peu après leur démobilisation, en 1974, ils gravent pour EMI ce rare opus devenu culte. Le guitariste et leader du groupe, Danny Leake, de retour à Chicago, travaillera en tant qu’ingénieur et producteur pour entre autre Janet Jackson et Stevie Wonder.

Originaire du Mississippi, Danny Leake s’installe avec sa famille à Chicago dès sa petite enfance. À peine adolescent, il se fait remarquer pour ses prouesses à la guitare et rejoint le groupe de scène des Five Stairsteps. Pendant son service militaire, il fait ses débuts discographiques avec le groupe 100% Pure Poison, dont le titre Windy C, qu’il a écrit, devient un petit classique funk.

100% Pure Poison « Coming Right At You »

Quittant leur base à l’aide d’un faux laissez-passer, les neuf membres du groupe tentent le coup de bluff. Ils se présentent à une conférence de l’industrie musicale à la recherche d’un contrat d’enregistrement, et prouvant que plus le risque est grand, plus le gain est important, ils décrochent un contrat avec British EMI.

J’ai été appelé sous les drapeaux, j’ai fait mon service militaire, j’ai monté un groupe pendant que j’étais là-bas et je l’ai vendu à EMI Records.
J’ai falsifié un laissez-passer, en disant que je venais de Chicago, dans l’Illinois, alors qu’en réalité je venais de France. Ils ont été convaincu et m’ont donné accès aux studios d’Abbey Road.

Danny Leake

Le disque s’ouvre sur un morceau très Northern Soul, « You Keep Coming Back ». Près de la moitié des chansons sont des ballades soul.

100% Pure Poison
100% Pure Poison

« No More City, No More Country » sorte de funk post-moderne voit toutes les catégories de l’expérience noire américaine, rurale et urbaine, passées en revue. Avec un scat jazzy à la fin de chaque couplet, un orgue noyé dans la réverb, le tout dans un style ultra relâché, à la limite d’une jam session, le titre contraste avec la rigueur du morceau d’ouverture.

« Holes In My Shoe » apporte une touche plus funky alors que « Windy C » est la pièce maîtresse de l’album. Le groupe ne s’interdit rien, mélodies soul marinées dans un funk lourd et badigeonnées de jazz.

L’autre arme secrète de l’album est peut-être « Puppet On A Chain ». Arrangements luxuriants et dépouillés – cors, cordes, guitares, piano électrique et réverbérations à outrance.

100% Pure Poison
100% Pure Poison

L’album n’est pas sans rappeler plusieurs formations de l’époque : le déploiement choral, sensuel, des Temptations avec Norman Whitfield ; l’instrumentation bariolée, les arrangements sophistiqués n’ont rien à envier aux Blackbyrds.

Longtemps introuvable ou seulement en import, le disque a été réédité par le label britannique Soul Brothers en 2002.

De retour à Chicago, Danny Leake reprendra un temps ses études pour obtenir une licence d’études musicales à l’université Roosevelt. Musicien de studio, il prendra ses habitudes dans les studios de la ville, accompagnant sur disque Inez Andrews, Little Milton, Jerry Butler, Terry Callier, Tyrone Davis, Walter Jackson, Peabo Bryson, Smokey Robinson, les Dells, LJ Johnson et bien d’autres.

100% Pure Poison
100% Pure Poison

Il met à profit ce temps passé en studio pour développer ses compétences d’ingénieur du son et devient incontournable notamment au sein des studios Universal.

À partir de la fin des années 1970, c’est dans ce rôle qu’il participe à de nombreux albums – Eddie Harris, Jessy Dixon, Gene Chandler, les Chi-Lites, les Dells, Ramsay Lewis, Johnny Gill… mais aussi Tom Waits ou Kahil El’Zabar –, avant de se spécialiser dans la sonorisation de concerts. C’est ce rôle qu’il assure entre 1991 et 2008 pour Stevie Wonder.

Sources : www.mixonline.com – www.soulbag.fr – https://chicago.suntimes.com – www.allmusic.com – http://martian-shaker.blogspot.com/ – https://whitenoiserecords.org/ – https://flabbergasted-vibes.org/

###

CREDITS :

Laisser un commentaire