Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock

De son vrai non Mark Feld, Marc Bolan est né en 1947 dans la banlieue de Londres. Il quitte l’école à l’age de 14 ans exerce divers métiers traîne dans le quartier de Soho. A 15 ans il devient Mod comme David Bowie ou Rod Stewart. Il pose pour des magazines de mode, adore les disques Motown, les Miracles, les Marvelettes, il lit beaucoup de science fiction et de poésie William Blake, Ray Bradbury et surtout Tolkien l’auteur du Seigneur des Anneaux, inspirateur du futur Tyrannosaurus Rex.

A l’age de seize ans Marc Bolan découvre Bob Dylan et pense qu’il sera Dylan à la place de Dylan un jour ! Sous le sobriquet de Toby Tyle il se produit dans divers club londoniens et enregistre deux maquettes qu’il envoie chez Decca le label des Rolling Stones. Bonne pioche il obtient un contrat !! Deux singles vont sortir sous le non de Marc Bolan (contraction de Bob Dylan ! ), the Wizard en novembre 65 The Third Degree en juin 66.

Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam RockMarc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock
Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock

Après une prestation désastreuse à Top Of The Pops il rencontre le manager des Yardbirds Sam Napier-bell qui lui fait enregistrer un single Hippy Gumbo sorti en décembre 66 sans succès. Sam Nappier-bell decide alors d’associer Marc Bolan à un de ses autres groupes John’s Children l’un des premiers groupes psychédélique anglais, un seul single sera publié Desdemona petit scandale le titre étant interdit par la BBC.

Un peu découragé Marc Bolan decide de former son propre groupe mais sans moyens et matériel le groupe se résume en fait à un duo acoustique, Bolan recrutant par une petite annonce un percussionniste Steve Peregrine Took ( Tolkien encore). Le duo prend le non Tyrannosaurus Rex et se produit dans le temple du psychédélisme anglais le UFO club. Tony Visconti avec flair les repères et devient le producteur du duo.

Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock
Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock

Un premier single Deborah sort avec un certain succès. Le groupe bénéficie du soutien de John Pell disc jockey vedette de la BBC et devient vite une attraction underground, malentendu total !! Marc Bolan reniera cette période par la suite. Un premier album (My people were fair and had sky in their hair but now … au secours) sort suivi rapidement d’un second (Prophets Seers and Sages the angel of age, merci) l’ensemble est assez intrigant la voix monotone et personnelle de Marc Bolan surprend. Les morceaux s’inspirent du folklore celte et de la musique indienne. Ces deux albums restent assez difficiles à écouter aujourd’hui et pour tout dire assez emmerdants, les promesses sont pourtant là elles seront tenues.

En février mars 1969 Marc Bolan et en tournée avec David Bowie .. en première partie ! En juillet sort l’album Unicorn ou Bolan joue de la guitare electrique, l’instrumentation est plus chargée et l’album traduit une véritable progression. Pourtant fin 1969 le duo se sépare après une calamiteuse tournée americaine.

Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock
Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock

Marc Bolan commence alors une deuxième carrière il rencontre un nouveau percussionniste Mickey Finn dans un restaurant végétarien. En avril 1970 sort un nouvel album A beards of stars, vite enregistré il est plus électrique et varié, pour simplifier les choses Marc Bolan rebaptise le duo T Rex.

En octobre 1970 le single Ride A Withe Swan est numéro deux, enfin un hit ! Il enregistre son premier album complètement électrique T Rex en décembre ou il trouve enfin sa vrai voie, un espèce de rock réduit à l’os, enfantin et allumé ou résonne l’écho de ses premiers émois musicaux « le Rockabilly, Cochran… »

Le duo devient bientôt un quatuor électrique Marc Bolan recrutant un bassiste Steve Currie et un batteur Bill Fifield, véritable trahison pour les fans folkeux de la première heure ce n’est pas nouveau, déjà Dylan …

L’année 1971 sera l’année T Rex le single Hot Love est numéro un en mars et Get It On en juillet, la Trexmania déferle sur l’Angleterre et l’underground est loin. Les concerts tournent à l’émeute les filles s’évanouissent, son look efféminé ses platform boots imposent Marc Bolan comme l’inventeur du Glam Rock.

Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock
Marc Bolan & T. Rex, trublion Glam Rock

Fin 1971 sort Electric Warrior le meilleur album de T Rex où Marc Bolan crée une manière de chanter toute en sensualité, les paroles sont quasiment absurdes mais à l’opposé d’un Bowie, Marc Bolan reste presque un innocent. En mars 1972 T-Rex donne deux concerts à Wembley devant 9000 fans, le single Children Of The Revolution est numéro deux en décembre, pour rendre compte de la Trexmania un documentaire Born To Boogie est réalisé par Ringo Star en 1973.

L’album The Slider en 1972 reprend les recettes d’Electric Warriors il sonne le glas de la période dorée du groupe. Après une tournée américaine ratée l’album Tanx pourtant numéro deux aux charts paraît bâclé. Marc Bolan se marie avec sa choriste Gloria Jones, part en tournée en amérique et en asie, le succès s’évapore peu à peu le public preferant Bowie ou Roxy Music.

Marc Bolan se répète, fait une dépression nerveuse, sombre peu à peu dans l’alcool et les drogues. Tony Visconti lassé se sépare du groupe.

Début 1975 T-Rex n’existe plus. Marc Bolan s’établit aux États Unis. Mais néanmoins la machine redémarre, il sort en 1976 l’album Futuristic Dragon et entreprend une tournée Anglaise, il abandonne les drogues. En 1977 certains groupes punk le salut comme l’un de leurs héros, il enregistre Dandy In The Underworld .

Après quelques apparitions télévisés ou il semble revenir en meilleur forme il part en tournée avec les Dammed. Malheureusement il connaît une fin tragique, le 16 septembre 1977 il meurt dans accident de voiture à deux semaines près il aurait eut 30 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.