• Post category:ALBUM
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :7 min de lecture

En une décennie d’activité dans la sphère jazz depuis le mémorable Notes From The Underground, le trio Medeski Martin and Wood a ouvert des brèches en direction du funk, du hip-hop ou de l’electro. En 1998 sort l’imposant Combustication suivi d’un album Remix en collaboration avec quelques pointures electro (DJ Logic, Dan the Automator, Illy B, Yuka Honda) un rappeur (Guru) et Bill Laswell.

Formé au début des années 1990 par des trublions de la scène jazz d’avant-garde, respectivement John Medeski (claviers), Billy Martin (basse) et Chris Wood (batterie), le trio Medeski Martin and Wood fait ses débuts au jazz club new-yorkais « The Village Gate ». Chacun a déjà une solide expérience au sein de formations, que ce soit dans The Lounge Lizards de John Lurie, auprès de John Zorn ou de Bob Moses.

Medeski Martin and Wood – Combustication Remix

Ils enchaînent avec un album autoproduit, « Notes from the Underground » (1992), exclusivement acoustique. Medeski troquera vite son piano pour un orgue Hammond puis toute une panoplie de claviers électroniques.

Adolescent, Medeski a joué avec feu le superbassiste Jaco Pastorius, lui aussi originaire de Fort Lauderdale. Le bassiste l’encourage, l’inspire et élargi son horizon musical.

Depuis mon enfance et mon adolescence à Fort Lauderdale, où j’ai grandi, j’ai toujours aimé jouer de tout : musique classique, jazz, musique de fanfare, comédies musicales, musiques de théâtre, musiques d’ambiance pour les cocktails et les mariages. Tout ce que j’écoute a un impact sur moi, sur ma musique.

John Medeski
Medeski Martin and Wood
Medeski Martin and Wood

As de l’orgue Hammond B3, pianiste aguerri, il se met à utiliser une variété impressionnante de claviers – piano électrique Wurlitzer, mellotron, Mini Moog, clavinet, ARP String Ensemble, Moog Voyager, orgue Wurlitzer 7300 Combo, orgue Vox Continental Baroque, Yamaha CS-1,… Pour autant, le pianiste se défend d’être un collectionneur compulsif, encore moins un puriste des claviers vintage.

C’est toujours une question de son. Seul le son m’intéresse, car j’aime étoffer ma palette de couleurs.

John Medeski

L’année suivante, après une tournée américaine, paraît « It’s A Jungle In Here » produit par Steven Bernstein. Le trio accompagné du guitariste Marc Ribot dispense notamment un curieux medley associant Thelonious Monk et Bob Marley (« Bemsha Swing/Lively Up Yourself »).

Medeski Martin and Wood
Medeski Martin and Wood

Avec l’opus suivant « Friday Afternoon In The Universe » (1995), la fusion jazz funk de Medeski Martin and Wood rencontre un intérêt grandissant tant critique que public, poursuivi sur Shack Man (1996), enregistré dans le repaire du groupe à Hawaï.

Cette année là, le trio est à l’affiche de plusieurs festivals et collabore avec le groupe de rock progressif Phish. Représentatif de l’avant-garde new-yorkaise, les habitués de la Knitting Factory invite un quatrième membre officieux en la personne de DJ Logic sur le cinquième album Farmer’s Reserve sorti en 1997 sur le label du groupe, Indirecto.

Aux cotés de l’imposant Combustication qui suit en 1998 chez Blue Note, sort un album Remix. Aux platines, quelques pointures electro (DJ Logic, Dan the Automator, Illy B, Yuka Honda) un rappeur (Guru) et Bill Laswell.

Medeski Martin and Wood
Medeski Martin and Wood – Combustication remix

Le son si chaud et organique de Medeski Martin and Wood laisse place aux bleeps numériques et aux grooves synthétiques.

Illy B emprunte la voie de la techno sur son remix de « Hey-Hee-Hi-Ho » ; Guru livre un flow sombre sur un arrangement hip-hop de « Whatever Happened to Gus » ; DJ Logic tisse un groove étrange et illbien sur « Start-Stop » ; et Dan the Automator se fait tout aussi downtempo sur son remix de « Nocturne », incorporant un sample de la formation reggae Steel Pulse.

La version de dix minutes de Bill Laswell sur « Satan’s Church of Hypnotized Logic », conserve une grande partie de la saveur de l’original tout en la musclant avec des basses lourdes et des échantillons vocaux Moyen-Orientaux.

Au fil de leur dizaine d’enregistrements communs, Medeski Martin and Wood vont successivement vendre leurs âmes au funk, au swing classique, aux rythmiques afro-antillaises.

Sources : www.planete-jazz.com – www.qobuz.com – www.mezzo.tv – www.letemps.ch – www.lapresse.ca – www.popmatters.com – www.universalmusic.fr – www.discogs.com

###

CREDITS :

Mastered By – Michael Fossenkemper
Producer – Tom Vasatka
Written-By – Medeski Martin & Wood

1/ Hey-Hee-Hi-Ho (illyB Remix)
Engineer – Scott Harding
Keyboards, Percussion [Additional] – Billy Martin
Remix – Billy Martin
Remixed September 22, 1998 at Hardwood Industries and Turtle Tone Studios, NYC

2/ Whatever Happened To Gus (Guru Remix)
Engineer – Brian Perkins
Remix – Guru
Written-By – MMW, Steve Cannon 4:39
Recorded and mixed at 78-88 Studios, Wood Haven, NY

3/ Start-Stop (DJ Logic Remix)
Engineer – Scott Harding Remix – DJ Logic
Remixed September 11, 1998 at Greene Street Studios, NYC

4/ Nocturne (Automator Remix)
Remix – Dan The Automator
Remixed at Glue Factory, San Francisco, completed on October 15, 1998

5/ Sugar Craft (Yuka Honda Remix)
Engineer – Pat Dillett
Keyboards – Sean Lennon
Remix – Yuka Honda
Vocals – Miho Hatori
Recorded on May 29, 1998 at Greene Street Studios, NYC. Mixed at Quad Studios, NYC

6/ Satan’s Church Of Hypnotized Logic (Bill Laswell Remix)
Engineer – Robert Musso
Remix – Bill Laswell
Written-By – DJ Logic, MMW*
Reconstruction & Mix Translation at Orange Music Sound Studios, West Orange, New Jersey

Laisser un commentaire