Posted in ALBUM

Bande sonore du parrain (Nino Rota), un recyclage magistral !

Never love alone
Bande sonore du parrain (Nino Rota), un recyclage magistral ! Posted on 8 octobre 2020Leave a comment
Never love alone

Musique le parrain Nino Rota ‎- Enregistré en 1971 –
Si Nino Rota est l’auteur de quatre symphonies, onze opéras, neuf concertos, il est surtout connu pour avoir écrit quelque 170 bandes sonores pour le cinéma. Le septième art reste l’essentiel de son répertoire notamment celui de Fellini. Pour le Parrain de Francis Ford Coppola, Nino Rota signe une de ses œuvres les plus magistrales, entre opéra et complainte folklorique sicilienne.

Pensé initialement pour être un film à petit budget, la Paramount choisira finalement de lancer une nouvelle politique commerciale s’appuyant sur une superproduction annuelle servant de «locomotive» aux autres productions du studio. Nouveau budget, nouvelles ambitions.

Pour l’adaptation du roman de Mario Puzo, Francis Ford Coppola cherche un compositeur italien à qui confier la musique de son film. Même si la livraison des compositions musicales connaitra quelques difficultés (retard et refus d’enregistrement de la part du compositeur), Coppola trouve en Nino Rota le compositeur idéal capable de traduit en musique tout le poids du destin qui pèse sur le clan Corleone.


Nino Rota ‎– musique le parrain

Nino Rota, comme Ennio Morricone, est un compositeur classique (il a fait ses études musicales au Curtis Institute à Philadelphie dans les années 30) déjà connu pour ses pièces de musiques classiques mais aussi pour les bandes originales des films de Frederico Fellini (La Strada, La Dolce Vita) ou encore du film Le Guépard de Luchino Visconti.

Avec la musique du Parrain, il va entrer dans une forme de panthéon, de sacralité. Et le succès du film repose en partie sur ses épaules.

Pourtant, si le film a remporté trois Oscars à sa sortie, la musique ne put concourir dans la célèbre cérémonie pour cause de « recyclage »…

Nino Rota – musique le parrain
Nino Rota – Musique le parrain

On reprocha à la bande originale de reprendre le thème d’un autre film: Fortunella, un film de Eduardo De Filippo datant de 1958. Le compositeur de la musique n’est autre que… Nino Rota. Reprendre certaines de ses propres compositions n’est pas nouveau: les musiciens classiques (Bach, Vivaldi…) le faisaient déjà.

Revisité par Rota, l’ambiance sonore du Parrain n’a plus grand chose à voir avec l’entrain de Fortunella, mais le thème du film de Coppola est indéniablement similaire.

Le maitre ne s’est d’ailleurs pas arrêté la dans son entreprise de recyclage. En fait, la plupart des autres thèmes musicaux sont truffés d’emprunts à d’autres compositions.

Nino Rota – musique le parrain
Nino Rota – Musique le parrain

The Godfather Waltz, repris plusieurs fois dans le film (dont le générique de fin), reprend directement une musique d’accompagnement du documentaire « Les clowns » tourné en 1970 par Federico Fellini.

La trompette solo du thème d’ouverture (“Godfather Waltz”) n’est pas sans rappeler celle de « La Strada », à la fois mélancolique et poétique caractéristique du maître italien. Le morceau évolue vers une tonalité plus dansante.

Pour la scène du baptême, Rota reprend des arrangements de la Passacaille de Johann Sebastian Bach. Le thème, évoquant la musique religieuse, accompagne cette scène à la fois spirituelle et violente. La séquence musicale comprend également quelques mesures de la fin du Prélude en ré majeur BWV 532.

Nino Rota – musique le parrain
Nino Rota – Musique le parrain

Pour la séquence du mariage de Connie, on entend une chanson populaire napolitaine reprise en chœur par les invités. Il s’agit de C’è Luna mezzo mare, souvent jouée lors des mariages de l’Italie du Sud dont La Danzade de Rossini est à l’origine.

Quant au morceau The pick-up, il utilise deux créations antérieures de Nino Rota de 1962 et 1968. Au final, si on exclut les musiques officiellement écrites par d’autres, aucun morceau n’est totalement inédit.

Pour les deux premiers volets de la trilogie du Parrain de Francis Ford Coppola (1972 et 1974), Nino Rota parvient à intégrer le patrimoine musical sicilien à une grande production hollywoodienne.

Le thème du 2nd lui vaudra finalement l’oscar de la meilleure musique de film, une première pour un compositeur italien. Presque aussi célèbre que le film lui-même, la musique le Parrain est un incontournable des bandes originales de film, associé à jamais à l’image d’Épinal de la mafia italienne.

Source : www.franceinter.fr – www.thenational.ae – www.lajauneetlarouge.com

###

CREDITS :

  • Composed By – Nino Rota (tracks: A1 to A3, A5 to B6)
  • ConductorCarlo Savina (tracks: A1 to A3, A5 to B6)
  • Design [Logo – Uncredited]S. Neil Fujita
  • Mixed By [Original Score]Don MacDougall
  • Mixed By [Re-recording]Thorne Nogar
  • ProducerTom Mack
  • Composer: Carmine Coppola
  • Composer: Johnny Farrow
  • Featured artist: Al Martino
  • Composer: Giovanni Rota
  • Composer: Marty Symes
Never love alone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.