Posted in ALBUM

B.O. d’Alain Goraguer la Planète Sauvage, référence absolue de pop psyché avant-gardistes

Adapté d’une nouvelle de Stefan Wul, dans laquelle les humains ont quitté la Terre, rendue inhabitable par les conflits. Recueillis par les Draags et réduits à l’état d’animaux de compagnie, ils finiront par se rebeller. Si le film d’animation la Planète sauvage a prit un sacré coup de vieux, la musique, elle, s’est formidablement bonifiée avec le temps !  Signée Alain Goraguer, cette bande sonore psychée n’a jamais disparu des radars et s’échange aujourd’hui de blog en blog, tenu pour un sommet du genre psychédélique à la française et un moment inspirant pour les musiques électroniques naissantes.

Posted in ALBUM

Mellow Yellow (Donovan), fumer des peaux de banane permet de planer

Dylan est révélé par Blowin’ In The Wind en 1963, Donovan cartonne avec le single Catch The Wind en 1965. Dylan écrit des chansons anti-guerre, Donovan reprend The Universal Soldier. Bref, m’sieur, il fait rien qu’à copier ! En réalité, Donovan est surtout sensible à l’influence de la scène folk, très vivace au milieu des années 60.

Il signe à l’époque des chansons qui, bien que inférieures à celles de Dylan, montre déjà un réel talent de songwriter. On songe à Colors, Hey Gip (Dig The Slowness), Jersey Thursday ou le jazzy Sunny Goodge Street. Cette dernière annonce d’ailleurs le virage que va prendre le chanteur écossais, qui en a sa claque qu’on lui rabâche les oreilles avec cette histoire de Dylan anglais…

Posted in ARTISTE

Steppenwolf, groupe emblématique d’un rock wild et psyché

Steppenwolf est un groupe de Rock psychédélique des années 1960 et 1970, surtout connu pour leur immense succès « Born to Be Wild ». La mère de John Kay, le leader du groupe, s’enfuit de Prusse-Orientale (en République démocratique allemande à l’époque) alors qu’il n’a que quatre ans, un épisode qu’il racontera plus tard dans la chanson « Renegade » dans l’album « Steppenwolf Seven ». Sa famille commence par s’installer à Hanovre, en Allemagne de l’Ouest.

Posted in ARTISTE

Sixto Rodriguez, nul n’est prophète en son pays

Sixto Rodriguez est né sur Michigan Avenue, à cinq blocs du centre de Detroit, dans le début des années 40. Il est le sixième enfant (sixto, ça vient de là !) d’une famille ouvrière, originaire de Mexico. Dans les années 60, il enchaîne les petits boulots (pompiste, couvreur, maçon) avant que deux découvertes essentielles bouleversent sa vie : la spiritualité – il s’intéresse aux pow-wows, cérémonies indiennes empreintes de magie – et la musique.

Posted in ALBUM

Cold fact (Sixto Rodriguez), premier LP du sugar man

Cold Fact, produit en 1969 et sorti l’année d’après sur un tout nouveau label subsidiaire de Buddah Records, Sussex, fut un des plus obscurs bides et l’un des disques les plus rares de la période. Même pas rare, en fait, puisque personne ne le cherchait, ne figurant sur aucune «liste» de collector.

Posted in ALBUM

Bande originale de Vampyros Lesbos (Manfred Hubler / Siegfried Schwab)

Réédité en 1995 par le label Crippled Dick Hot Wax, Vampyros Lesbos Sexadelic Dance Party regroupe des titres enregistrés en 1969 par Manfred Hubler et Siegfried Schwab (aka The Vampires’ Sound Incorporation), tirés de deux albums (Psychedelic Dance Party et Sexadelic) et destinés à trois films réalisés par Jess Franco : « Mrs Hyde, She Kills in Ecstasy », « The Devil Came from Akasawa » et « Vampyros Lesbos » qui donne donc son nom à ce disque.

Posted in GENRE

Musique psychédélique, LSD et autres expériences hallucinogènes

Le psychédélisme (littéralement ouverture de l’âme, des sens) est indéfectiblement lié aux expériences hallucinogènes qui, selon Aldous Huxley (The Doors of Perception), toxicomane consommateur de mescaline, favorisaient un certain élargissement de la conscience permettant d’atteindre le divin. L’usage du LSD préconisé par Timothy Leary (1920-1996) allait devenir un élément prépondérant de la culture et de la musique psychédélique.