Previous Article Next Article Light As A Feather (Chick Corea), un album à part dans la discographie du maitre
Posted in ALBUM

Light As A Feather (Chick Corea), un album à part dans la discographie du maitre

Never love alone
Light As A Feather (Chick Corea), un album à part dans la discographie du maitre Posted on 2 juin 2019Leave a comment
Never love alone

Chick Corea Light As A Feather – Enregistré les 8-15 Octobre 1972 au I.B.C. Sound Recording Studios, London – Polydor
Le Return to Forever de Chick Corea incarna tellement le jazz-rock au milieu des années 1970 qu’on en oublierait presque ses débuts, plus paisibles, et surtout ses flirts avec la musique brésilienne. Nul doute que la voix suave et légèrement fausse de Flora Purim ainsi que les percussions d’Airto Moreira aient contribué à l’atmosphère envoûtante de ce disque.

Fin 1971, Chick forme la première mouture de Return to Forever avec Stanley Clarke à la basse acoustique, Joe Farrell au saxophone soprano et à la flûte, Airto Moreira à la batterie et aux percussions et Flora Purim, épouse de Moreira au chant. Les 2 et 3 février 1972, ils enregistrent leur premier album éponyme pour ECM, dont « La Fiesta » de Corea. Un mois plus tard, le 3 mars 1972, Chick, Stanley, Airto et le batteur Tony Williams forment la section rythmique de l’enregistrement Captain Marvel de Stan Getz, qui comprend cinq compositions de Corea, dont « 500 Miles High », « La Fiesta » et le morceau titre qui serviront l’album qui devait suivre Chick Corea Light As A Feather.


Chick Corea Light As A Feather

En Octobre de la même année, Chick est de retour en studio avec son Return to Forever pour enregistrer le classique Chick Corea Light as a Feather, une série de morceaux jazz à la saveur brésilienne, dont les nouvelles versions de « 500 Miles High » et « Captain Marvel » ainsi que la composition la plus connue de Chick, « Spain ».

Nous étions sur la route en permanence, nous ajoutions de la musique à notre répertoire et nous préparions notre deuxième disque. Notre base rythmique, c’était le travail de Stanley Clarke à la basse, Airto Moreira à la batterie, apportant sa touche brésilienne à tout, plus mon écriture. (Chick Corea)

La flûte vaporeuse de Farrell, le chant fredonné de Purim, les percussions électrisantes d’Airto et les lignes de basse de Clarke sont tous distillés dans une fusion de samba brésilienne et du piano électrique Fender Rhodes de Corea. « Captain Marvel » est interprété sous la forme d’une samba fusion avec un Corea qui flotte au dessus des touches.

Chick Corea Light As A Feather

Hymne hippie et ode à la drogue « 500 Miles High » est devenue la chanson far de Purim avec des paroles de Neville Potter et les accords poignants de Corea.

« Spain », un des morceaux les plus connu de Corea, et repris par nombre de groupes conserve la mélodie décalée, l’interlude claqué à la main, la dynamique ascendante et descendante, les variations de temps, le tempo et les couleurs qui suscitent toujours un intérêt malgré ses dix minutes.

A l’époque, j’étais amoureux de « Sketches of Spain » de Miles, de Gil Evans. Je le suis toujours. Sur ce disque, Gil a cet arrangement génial du deuxième mouvement du « Concierto de Aranjuez » de Joaquin Rodrigo. J’ai joué avec ce thème, l’ai étendu et composé quelques mélodies qui sont devenus les thèmes principaux de « Spain ». Je joue toujours le deuxième mouvement de Rodrigo comme intro au clavier. (Chick Corea)

Chick Corea Light As A Feather

« You’re Everything » est un classique romantique avec un texte de Potter chanté par Purim, tandis que la chanson titre est le texte de Purim dans un cadre musical plus lâche avec la charte de Clarke s’unissant avec Corea et la flûte piquante de Farrell.

Le dernier titre, « Children’s Song », a servi de tremplin à plusieurs projets d’album de Corea. Il est joué pour la première fois en trio, dans un motif lent.

Si la réedition de Chick Corea Light As A Feather comprend de nombreuses prises alternatives, elle contient également des inédits comme « Matrix » et quatre versions de « What Game Shall We Play Today ?

Chick Corea Light As A Feather – Flora Purim

Dans l’ensemble, les emprunts à la culture brésilienne restent difficiles à cerner. Ni les multiples passages de Spain, ni la version de Children’s Song en trio ne s’y référent explicitement, pas plus que la contrebasse hypnotique de Stanley Clarke ou la flûte onduleuse de Joe Farrell.

Mais par on ne sait quelle alchimie, le pianiste arrive sur Chick Corea Light As A Feather à réunir ces deux mondes dans un genre à part tout à fait cohérent. Stan Getz avait décidément vu juste en recrutant la rythmique du groupe pour son fameux “Captain Marvel ».

###

CREDITS :

Never love alone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.