Nicholas Edward Cave, connu sous le nom de Nick Cave est né le 22 septembre 1957 à Warracknabeal en Australie. Nick passe son enfance en milieu rural, et grandit dans un environnement littéraire, le père (professeur d’anglais et littérature) et la mère est bibliothécaire.

Il reçoit une éducation religieuse (anglicanisme) assez poussée qui le marquera et il fait partie du chœur de garçons de la cathédrale de Wangaratta. Ses parents emménagent dans une banlieue de Melbourne, à Murrumbeena, dans l’état australien de Victoria.

En 1973, au lycée Caulfield, Nick Cave fait la connaissance de Mick Harvey, Tracy Pew et Phill Calvert avec lesquels il monte son premier groupe, qui deviendra The Boys Next Door. En 1978, Rowland S. Howard rejoint le groupe en qualité de guitariste. En 1976, Nick entame des études de peinture au Caulfield Institute of Technology, mais il abandonne en 1977, afin de se consacrer entièrement à la musique. À la fin de l’année 1978, peu après les 21 ans de Nick, son père décède dans un accident de voiture.

Faisant partie prenante de la scène post-punk et ayant déjà donné de très nombreux concerts dans toute l’Australie, le groupe The Boys Next Door change de nom en 1980 et devient The Birthday Party et s’installe en Europe, à Londres puis à Berlin-Ouest en RFA. Sa compagne et muse Anita Lane suit Nick qui devient rapidement célèbre.

Le groupe aux influences psychobilly, death rock ou rock gothique, se sépare en raison de divergences entre Nick et Rowland S. Howard, notamment leurs abus respectifs de drogues et d’alcool qui n’arrangent pas les choses. Nick forme alors avec Mick Harvey (guitare, basse, clavier et batterie), le nouveau groupe Nick Cave and the Bad Seeds dans lequel il est leader. Le groupe est composé de Blixa Bargeld (guitare), Barry Adamson (basse), Hugo Race (guitare) et Anita Lane qui participe.

Nick devient rapidement le porte-parole de la mélancolie post-punk, telle que la dépeint Wim Wenders dans son film « Les ailes du désir ». Dès le départ, la musique de Nick Cave est étrangement intemporelle et ses morceaux ne ressemblent pas à ceux d’un jeune homme de 20 ans.

Nick Cave : « Ces chansons m’ont été inspirées par des types beaucoup plus vieux que moi, les grands chanteurs de blues, de la génération avant la mienne. Ces gars-là m’on tiré vers le haut. Quand j’ai entendu Johnny Cash chanter Mercy Seat, j’ai trouvé que tout d’un coup les paroles prenaient tout leur sens. C’est une chanson de vieil homme. »

En 1984, sortie du 1er album From her to eternity, Nick enchaine les albums les années suivantes et commence à écrire son 1er roman Et l’âne vit l’ange dans lequel thèmes bibliques et lyrisme noir se mélangent. Il publie également King Ink recueil de textes de chansons et de pièces de théâtre.

En 1989, il quitte Berlin-Ouest, peu de temps avant la chute du mur, pour s’installer à São Paulo, au Brésil, où il fait la connaissance d’une styliste Brésilienne du nom de Viviane Carneiro, qu’il épouse et qui lui donne un fils, Luke, en 1991 qui lui inspire son album The good son. En 1993, il retourne s’installer à Londres. Il vit actuellement dans les environs de Brighton, au Royaume-Uni, en compagnie de son épouse Susie Bick. A partir de 1987, Nick travaille énormément en tant que compositeur de musiques de films, acteur et interprète. Il  effectue des tournées « seul en scène », en plus de ses concerts avec les Bad Seeds

En 1996, après la sortie de Murder Ballads, Nick Cave décide de s’éclipser quelque temps de la scène publique afin de régler ses problèmes de dépendance à l’héroïne et à l’alcool. Il refait surface en 2001, avec No More Shall We Part, qui reçoit un excellent accueil.

En 2000, Johnny Cash, l’une des idoles de Nick Cave, reprend, sur l’album American III : Solitary Man, le titre emblématique des Bad Seeds The Mercy Seat. On les retrouve en duo dans Cindy chanson qui figure dans l’album Unearthed de Johnny Cash. En 2003, consécutivement à l’échec commercial de l’album Nocturama, Blixa Bargeld annonce qu’il quitte le groupe afin de se consacrer davantage à Einstürzende Neubauten.

Après le séisme du 26 décembre 2004 dans l’océan Indien ayant violemment touché l’Asie du Sud-Est, Nick fait une apparition au concert Wave Aid à Sydney.

En 2006, il fonde avec 3 autres membres des Bad Seeds, Jim Sclavunos, Warren Ellis et Martyn P. Casey, un nouveau groupe de garage rock, baptisé Grinderman, dont le premier album est sorti en mars 2007. Nick Cave y joue pour la première fois de la guitare. En 2009, Mick Harvey décide de se séparer des Bad Seeds et en 2011, sort Murder ballads remasterisé. L’album tant attendu de Nick Cave et Les Bad Seeds n’est toujours pas sorti.

Touche à tout, passionné, envoûté, habité, avec son regard aussi noir que sa tignasse, Nick Cave est toujours quelque part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.