Posted in ALBUM

Weekend in L.A. (George Benson), live légendaire au Roxy Theatre Hollywood

Never love alone
Weekend in L.A. (George Benson), live légendaire au Roxy Theatre Hollywood Posted on 28 mai 2019Leave a comment
Never love alone

George Benson Weekend in LA – Enregistré live du 30 Septembre au 2 Octobre 1977 au The Roxy Theatre, West Hollywood, California – Warner Bros records
Début 1976, George Benson poursuit son aventure musicale chez Warner Bros Records, où un tout nouveau public commence à le découvrir grâce, notamment, à l’album Breezin’, dont le titre « This Masquerade », lui apporte un Grammy Award.

1976 est décidément un très bonne année pour George Benson, puisque Stevie Wonder l’invite sur le titre « Another Star » issu de l’album Songs in the Key of Life. Sa voix et ses scats, son sens mélodique et ses riffs jazz, le catapulte super crooners R&B. Septembre 1977, Benson débarque à Los Angeles pour enregistrer son album live George Benson Weekend in LA au légendaire Roxy Theatre.


George Benson Weekend in LA

Dans l’après-midi du 30 septembre, Benson sillonne Sunset Boulevard au milieu des voitures de luxe, du soleil de plomb d’Hollywood, de panneaux publicitaires plus grands que nature, de rues bordées de palmiers et, bien sûr, d’un peu du smog iconique de Los Angeles en allant au Roxy Theatre.

Le Roxy Theatre, communément appelé The Roxy, a été fondé par des producteurs d’Hollywood, Lou Adler, Elmer Valentine, David Geffen, Elliot Roberts et Peter Asher. The Roxy n’a que quatre ans d’existence mais, en peu de temps, s’est imposé comme le lieu de prédilection des artistes montants.

George Benson Weekend in LA

À son arrivée, Benson est attendu par son groupe composé de Stanley Banks à la basse, Ronnie Foster au synthétiseur, feu Ralph MacDonald aux percussions, Phil Upchurch à la guitare rythmique, Harvey Mason à la batterie et Jorge Dalto au piano. Il répète brièvement la setlist pour produire un spectacle impeccable.

Après les répétitions, Benson rencontre le producteur Tommy LiPuma pour travailler sur les sons de scène et le mixage. LiPuma lui propose de nommer l’album George Benson Weekend à L.A. plutôt qu’un banal George Benson Live at the Roxy. Le titre sous-entend un événement à ne pas rater. Benson est emballé.

George Benson Weekend in LA

Ce soir-là, Benson monte sur scène devant un salle pleine à craquer. Des grands noms de l’industrie du disque comme Aretha Franklin, Minnie Ripperton, Natalie Cole, Bonnie Raitt, Tom Scott, Leon Russell, et même les acteurs David Soul et Keith Carradine se sont présents.

Benson et son groupe commence le set par le titre « Weekend in LA », écrit spécialement pour l’occasion. S’en suit « On Broadway » qui deviendra, après cette soirée, sa chanson phare. « On Broadway », écrite et composée en 1962 par Barry Mann et Cynthia Weil en collaboration avec Jerry Leiber et Mike Stoller, fut enregistrée par plusieurs artistes, les versions les plus connues étant celles interprétées par le groupe The Drifters en 1963 et bien sur George Benson.

George Benson Weekend in LA

Benson enchaine avec « Down Here on The Ground » suivi par le pilote « California P.M. ». Enfin, pour compléter la moitié du set de l’album, il interprète magistralement « The Greatest Love of All », enregistré quelques mois auparavant pour le film de Muhammad Ali, The Greatest.

L’enregistrement de « The Greatest Love of All » par Whitney Houston est deviendra la première de ses nombreuses chansons emblématiques. Le public du Roxy acclame, cri, applaudi tout au long de la prestation. Benson embrase littéralement la salle de son swing et sa dextérité.

George Benson Weekend in LA

Entre reprises chic (« We All Remember Wes » de Stevie Wonder, « Lady Blue » de Leon Russel) et chorus de guitare éblouissants, Weekend in L.A. allait devenir le classique de Benson par excellence.

###

CREDITS :

Never love alone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.