Posted in ALBUM

Chico Buarque Samambaia, las de jouer au chat et à la souris avec la dictature

Une salade de fruits. C’est en ces termes que Chico Buarque décrit son quinzième album studio, qui rassemble effectivement des chansons bien différentes, comme autant de preuves de son immense et versatile talent. Cet aspect composite ne nuit pas au disque tant Chico Buarque, à la différence de Caetano Veloso par exemple, a toujours été un musicien de chansons et non d’albums. Chacun de ses morceaux pourrait à bien des égards se retrouver sur n’importe quel autre de ses disques, sans jurer avec les autres.

Posted in ALBUM

Estudando o Samba (Tom Zé), ou la déconstruction d’un genre

Tom Zé entreprend une déconstruction méthodique et complète du genre. On a bien la guitare acoustique, une bonne partie des percussions brésiliennes, les chœurs féminins, les cuivres, des éléments rythmiques et harmoniques de la samba, mais tout a été démonté, mis à terre et remonté sans regarder le mode d’emploi, un peu à la manière des extraterrestres dont parlait Rogerio Duprat.

Posted in ALBUM

Travessia (Milton Nascimento), voyage au travers d’un Brésil loin des stéréotypes

Enregistré en 1967 avec le Tamba Trio, une formation carioca aux concepts novateurs, le premier album du chanteur, Travessia, marque les esprits. Avec Edu Lobo notamment, et parallèlement au Tropicalisme des Bahianais Gilberto Gil et Caetano Veloso, Milton contribue à définir la Musique populaire brésilienne (MPB) en convoquant non seulement les esthétiques urbaines (samba, bossa nova) mais aussi celles des campagnes nordestines et des forêts amazoniennes, tout en dialoguant constamment avec la poésie contemporaine – Fernando Brant est son fidèle parolier.

Posted in ALBUM

Gal a Todo Vapor (Gal Costa), live débridé de la muse underground du tropicalisme

Enregistré live lors d’une série de représentations au Théâtre Tereza Raquel de Rio de Janeiro en 1971, Gal a Todo Vapor compile dans un double album un ensemble de chansons qui va de la tradition d’Ismael Silva au folklore bahianais en passant par l’avant-garde de Caetano Veloso et Jorge Ben. Les sept premiers morceaux (sur 18) mettent en scène Gal Costa seule, accompagnée uniquement de sa guitare acoustique.

Posted in ALBUM

João Gilberto (João Gilberto), impressionniste jusqu’à l’évaporation

Après son divorce, Joao Gilberto se partage entre le Mexique (où il réside deux années) et les Etats-Unis, donnant beaucoup de concerts, mais n’enregistrant qu’en de rares occasions. Il entame une vie commune avec Miúcha, sœur de Chico Buarque, avec laquelle il aura un enfant nommé Bebel. Son extrême méticulosité – voire maniaquerie – conduit Gilberto à peu enregistrer durant cette période.

Posted in ALBUM

Encontro com a Velha Guarda, sambistes cariocas et poésie du quotidien

Enregistré en 1976, et produit par Marco Mazola, l’album « Encontro com a Velha Guarda » réunit des sambistes de légende dont le renom ne reflète pas le talent. À l’exception de Nelson Cavaquinho et Ismael Silva, peu sont connus du grand public. Si la plupart ont composé pour de grandes voix de l’ère des radios, ils n’ont rien interprété. En cela, cet album est inédit. Une grande partie des artistes figurant sur ces enregistrements interprètent leur propre composition pour la première fois : Mano Décio da Viola, Alvarenga, Duduca do Salgueiro, Walter Rosa, Alvaiade, Carivaldo da Motta, Iracy Serra et Pelado da Mangueira.

Posted in ALBUM

Os Afro Sambas (Vinicius de Moraes, Baden Powell), tandem idyllique de la MPB

En 1962, Baden fait la connaissance de celui qu’on surnommera très vite son «père spirituel», Vinicius de Moraes. De bossas novas en afro sambas, Vinicius et Baden forment peut-être le tandem le plus réussi de la musique populaire brésilienne. Leur relation très forte, passionnelle, est toujours guidée par le seul désir de faire de la musique vraie, pure.

Posted in ARTISTE

Joao Bosco, le funambule sur six cordes de la MPB

Joao Bosco est un des musiciens les plus imaginatifs et éclectiques de la MPB et, comme Lins, il s’est fait connaître après des prestations remarquées dans les festivals universitaires. Bosco se produit souvent seul en concert, s’accompagnant juste à la guitare acoustique. Et c’est largement suffisant : il est le plus autonome des musiciens, un groupe à lui tout seul. Il s’assied sur un tabouret sur la scène d’un théâtre comme le Canecâo de Rio, vêtu d’une chemise de soie blanche et d’une cravate rouge et incite très facilement le public à chanter avec lui ses superbes mélodies.

Posted in ALBUM

Live in La Fusa (Vinicius de Moraes, Maria Creuza, Toquinho), cosy et bouteilles de whisky

En pleine dictature militaire, pour fuir la censure et les atteintes aux libertés individuelles, certains artistes s’exilent : Chico Buarque en Italie, Caetano Veloso et Gilberto Gil en Angleterre, Geraldo Vandré un peu partout… Les maîtres de la bossa nova les avaient précédés : Carlos Lyra au Mexique, Baden Powell en France, João Gilberto et Antônio Carlos Jobim aux Etats-Unis.

Posted in GENRE

La Bossa nova, une histoire d’influence réciproque

La Bossa nova est une histoire d’influence réciproque : le Jazz et la samba. Deux musiques noires, issues du même continent, d’une semblable tragédie tournée en poésie. En 1958, la chanteuse et actrice carioca Elizete Cardoso enregistre une chanson Chega de Saudade. Dans la cabine du studio, il y a Vinicius de Moraes, diplomate et parolier, qui s’enthousiasme auprès d’Antonio Carlos jobim et d’un musicien natif de l’État de Bahia, exilé à Rio de Janeiro en 1950 et qui tient la guitare : Joao Gilberto. De Moraes, Jobim, Gilberto, trinité de ce que l’on appellera bientôt la bossa nova (« nouvelle tendance »).

Posted in ALBUM

Força bruta (Jorge Ben), ni politisé ni conformiste

En 1964, un coup d’Etat instaure une dictature militaire au Brésil. Face à la censure, à l’exil forcé, aux emprisonnements, la musique brésilienne se polarise : d’un côté les musiciens engagés tels que Caetano Veloso, Chico Buarque ou Gilberto Gil ; et de l’autre la musique commerciale et naïve de la  » Jovem Guarda « , du ié-ié-ié, représentée par Roberto Carlos, Erasmo Carlos et Wanderléa.

Posted in ARTISTE

Sergio Mendes, entre swing tropical et Bossa Nova

Le Brésilien Sergio Mendes est né à Niteroi le 11 février 1941. Fils d’un physicien, il développe tôt des aptitudes musicales qui le font étudier le piano au conservatoire de Rio de Janeiro où il assiste en direct à l’explosion de la bossa nova dans les années cinquante.

Posted in GENRE

Le Choro, père des musiques instrumentales brésiliennes

Le choro est l’une des plus anciennes formes de musique brésilienne à avoir perduré jusqu’à aujourd’hui, en ayant toujours su conserver sa vivacité. Sauts mélodiques et modulations effrénées sont les ingrédients de cette musique instrumentale qui apparaît à la fin du xixe siècle dans les salons de la classe moyenne.

Posted in ARTISTE

Djavan, dernière stars de la MPB lancée par le système des festivals

La chanson Fato consumado (Fait consommé) de Djavan obtint la seconde place à ce même festival Abertura. Djavan (prononcez «di-ja-vane») fut la dernière des grandes stars de la MPB à être lancée par le système des festivals. Comptant parmi les musiciens les plus populaires durant les années 80, Djavan Caetano Viana est aussi un des artistes les plus connus à l’étranger.

Posted in ARTISTE

Milton Nascimento, la voix vient de la mère

Considéré comme l’un des artistes de MPB les plus importants de sa génération, Milton Nascimento a toujours su conjuguer popularité, exigences artistiques et conscience politique. Son travail de compositeur a influencé des générations entières de musiciens.Milton Nascimento naît à Rio de Janeiro en 1942. Il devient orphelin alors qu’il n’est qu’un bébé. Les employeurs de sa mère l’adoptent. A trois ans, il les suit à Très Pontas, une petite ville de l’État de Minas Gerais.

Posted in ALBUM

Getz/Gilberto (Stan Getz & João Gilberto), mètre étalon mondial de la bossa nova

Succès et qualité sont comme le Soleil et la Lune : ils se courent après sans jamais se rencontrer, sauf, lors de rares éclipses.Tel est le cas de Getz Gilberto, un beau disque dont le succès commercial doit beaucoup à un concours de circonstances et à quelques malentendus.Au printemps 1961, le gouvernement américain donna un coup de pouce au destin du label Verve et contribua même à changer la face du jazz moderne, en envoyant le guitariste Charlie Byrd en Amérique du Sud dans le cadre d’une tournée diplomatique.

Posted in ARTISTE

Vinicius de Moraes, le petit poète blanc le plus noir du Brésil

Diplomate pendant vingt-six ans, il était aussi « le petit poète », comme on l’appelait au Brésil. La gloire, Vinicius de Moraes l’a connue en tant que librettiste du film Garota de Ipanema (« La Fille d’Ipanema », 1967), dont la musique est d’Antonio Carlos Jobim, avec qui il composa également Orfeu da Conceição (1956), drame musical porté à l’écran, en 1959, sous le nom d’Orfeo Negro, par Marcel Camus et qui obtint la Palme d’or au festival de Cannes.

Posted in ARTISTE

Baden Powell, guitariste virtuose et père des afro sambas

Baden Powell est un immense artiste, qui a su véritablement créer un style de guitare acoustique. Dès l’âge de 20 ans, il était déjà considéré comme l’un des maîtres de la Bossa Nova. Mais son influence dépasse largement le cadre -pourtant étendu- de la musique brésilienne et son long visage émacié (surmonté de grosses lunettes) est également devenu une figure majeure du jazz.

Posted in ARTISTE

La vie étrange de Cartola, de l’école de samba Mangueira au laveur de voitures

De son vrai nom Angenor de Oliveira, Cartola est né à Rio de Janeiro, le 11 octobre 1908, dans le quartier du Catete. Après une enfance peu heureuse, il quitte à quinze ans, à la mort de sa mère, toit familial et école, pour mener une vie d’errance et d’aventures. En 1928, Cartola fait la connaissance de Carlos Cachaça, alors membre fondateur du groupe carnavalesque Bloco dos Arengueiros.