Posted in VILLE

Chicago, matrice de toutes les expériences afro-américaines

Forte de son potentiel industriel, Chicago devient au début du XXe siècle l’une des plaques tournantes des exilés ruraux du Deep South, qui fuient tout autant une précarité économique qu’une ségrégation sauvage. Dans leurs bagages, ils emportent le blues qui va bientôt muter en se connectant à la grande ville de l’illinois : Muddy Waters, élevé dans les plantations du Delta du Mississippi, troque ainsi sa guitare acoustique pour une électrique. Il n’est pas le seul à se convertir après-guerre.

Posted in LABEL

Atlantic records, l’épopée d’un label mythique indissociable de soul music

Créée par Ahmet Ertegun et Herb Abramson en 1947, Atlantic est à l’origine du rhythm’n’ blues populaire des années 50, avec des groupes comme les Coasters, les Drifters et Ben E. King. Responsable du lancement de Ray Charles et d’Aretha Franklin, elle a diffusé la musique soul à travers le pays, distribuant les disques Stax de Memphis dans les années 60 qui révélèrent, entre autres, Otis Redding.

Posted in ARTISTE

George Clinton, des Parliaments au P-Funk de Funkadelic

Lorsqu’on parle de Funk, il y a quelques noms qui viennent directement en tête… Feu James Brown évidemment, Sly Stone et sa family, et bien sûr George Clinton. En plus d’être à l’origine du Funk avec ses confrères, George Clinton peut s’enorgueillir d’avoir inventé le P-Funk qui, plus qu’un style musical, est un véritable univers.

Né le 22 juillet 1941 à Kannapolis en Caroline du Nord, George Clinton grandit à Plainfield dans le New Jersey où il travaille dans un salon de coiffure jusqu’en 1955.

Posted in ALBUM

Caetano Veloso (C. Veloso), expression éclatante du grand chaos tropicaliste

Dès l’ouverture en arpèges descendants d’« Irene », premier titre de Caetano Veloso, mélodie évidente et lumineuse, l’on sait qu’il va s’agir d’un disque d’espoir avant tout. Ces chansons ont été écrites en pleine agitation tropicaliste, alors que Veloso et Gil, jeunes meneurs pleins d’idéaux, rêvaient de secouer les mentalités, d’infléchir les tendances culturelles de leur pays.

Posted in ARTISTE

Steppenwolf, groupe emblématique d’un rock wild et psyché

Steppenwolf est un groupe de Rock psychédélique des années 1960 et 1970, surtout connu pour leur immense succès « Born to Be Wild ». La mère de John Kay, le leader du groupe, s’enfuit de Prusse-Orientale (en République démocratique allemande à l’époque) alors qu’il n’a que quatre ans, un épisode qu’il racontera plus tard dans la chanson « Renegade » dans l’album « Steppenwolf Seven ». Sa famille commence par s’installer à Hanovre, en Allemagne de l’Ouest.

Posted in ALBUM

Five Leaves Left (Nick Drake), folk progressif aux atmosphères sombres et mystérieuses

Malgré sa réticence pathologique à se produire en public, c’est durant l’une de ses prestations à Cambridge que Nick Drake est repéré par un membre des Fairport Convention : Ashley Hutchings qui le dirige logiquement vers son producteur Joe Boyd. Référent de la scène folk-rock britannique à l’époque, Joe Boyd produit alors Fairport Convention mais aussi l’Incredible String Band.

Posted in ARTISTE

Roberta Flack, l’art de transcender les couleurs et les genres

Ses complexes l’ont très tôt poussée à se réfugier dans le piano et le chant. Grâce à une voix diablement sensuelle, une détermination hors norme et surtout sa vision de musicienne qui l’a conduite dans des univers très éloignés du périmètre soul dans lequel on a voulu la cantonner, elle est devenue une artiste totale, qui a réussi à sublimer son propre destin. Et si elle reste l’immortelle interprète de killing me softly with his song, son talent va au-delà de cette seule chanson.

Posted in ARTISTE

Toots and The Maytals, quand le reggae Got Soul !

Toots and The Maytals ont énormément contribué à l’âge d’or du reggae. Groupe vocal instrumental, ils ont longtemps rivalisé avec les Wailers. Toots and The Maytals, c’est d’abord Fred « Toots » Hibbert, un chanteur à la voix rauque et chaude, délicieuse. Grand amateur de soul music américaine, il fait partie des admirateurs d’Otis Redding, Solomon Burke et autres Wilson Pickett. On a d’ailleurs parfois dit de lui qu’il était en quelque sorte l’Otis Redding des Antilles.

Posted in ALBUM

Revolver (The Beatles), en avance d’un temps sur le reste du monde

En 1966, les Beatles, déjà au sommet de leur créativité et popularité, publient ‘Revolver’, leur septième album. Et révolutionnent le rock, tout simplement. The Beatles Revolver. Annus mirabilis, 1966 ? Pour les Beatles, en tout cas, l’année où tout bascule, à la fois intimement et artistiquement ; l’année où, par leur entremise – et celle de Bob Dylan ou des Beach Boys –, le rock entre pour de bon dans l’âge adulte. La fin d’une époque aussi, marquée par l’innocence, la joie toute simple de mordre à pleines dents dans le succès.

Posted in ARTISTE

Steel Pulse, histoire d’ados du ghetto d’Handsworth Birmingham

Formé en 1975 par des adolescents du ghetto d’Handsworth à Birmingham, Steel Pulse fut très largement inspiré à l’époque par Bob Marley & the Wailers. Composé au départ de David Hinds, au chant, à la guitare et à la composition, Basil Gabbidon à la guitare et dans les chœurs, et Ronnie McQueen à la basse. Ils furent rejoints par le batteur Steve Nisbett, par le clavier Selwyn Brown, le percussionniste Alphonso « Fonso » Martin, et le chanteur (chœur) Michael Riley.

Posted in ALBUM

Live in La Fusa (Vinicius de Moraes, Maria Creuza, Toquinho), cosy et bouteilles de whisky

En pleine dictature militaire, pour fuir la censure et les atteintes aux libertés individuelles, certains artistes s’exilent : Chico Buarque en Italie, Caetano Veloso et Gilberto Gil en Angleterre, Geraldo Vandré un peu partout… Les maîtres de la bossa nova les avaient précédés : Carlos Lyra au Mexique, Baden Powell en France, João Gilberto et Antônio Carlos Jobim aux Etats-Unis.

Posted in ALBUM

LA. Woman (The Doors), le chant du cygne de Jim Morrison

Ni le nom du studio ni le titre de la chanson ne sont du meilleur augure. Durant les premiers jours d’octobre 1970, une équipe de musiciens est réunie à Sunset Sound Recorders afin d’y terminer l’enregistrement d’une composition de Nick « The Greek » Gravenites, Buried Alive in the Blues… Seule manque la chanteuse., d’ordinaire ponctuelle. Les heures passent, le producteur s’alarme, un road manager est dépêché au Landmark Motor Hotel, niché au pied des collines d’Hollywood. Sur le parking, un cabriolet Porsche peint aux couleurs du psychédélisme.

Posted in LABEL

CTI Records, bébé du producteur de jazz Creed Taylor

En 1970, un producteur de jazz, Creed Taylor, fonde le label CTI Records. À 39 ans, ce producteur américain a déjà un palmarès qui force le respect. Patron d’Impulse, il a produit Ray Charles, Bill Evans et John Coltrane. Passé chez Verve, ce passionné de bossa nova décroche la timbale avec « Getz/Gilberto » et ses deux hits, The Girl From Ipanema et Desafinado. Riche, Creed Taylor s’exile une année chez A&M et met en orbite son nouveau joyau, CTI Records.

Posted in ALBUM

Four way street (Crosby Stills Nash and Young), live au couronnement posthume

Disque d’or immédiat comme les deux précédents albums et numéro 1 des ventes en Amérique durant l’été 1971, ce double live est un couronnement posthume à son arrivée dans les bacs.Tourmentés et paranoïaques, Crosby Stills Nash and Young, les quatre héros de la culture hippie n’ont pas supporté la seule promiscuité d’une tournée l’année passée. À guichets fermés. Et l’album, enregistré au Fillmore East de New York, puis à Chicago et à Los Angeles, est achevé sous la houlette de Bill Halverson accompagné des seuls Crosby et Nash. Stephen Stills leur reprochera longtemps de s’être accommodés de bandes sur lesquelles il n’était pas à son summum.

Posted in ALBUM

Electric Ladyland (The Jimi Hendrix Experience), ou la croisière d’un Capitaine Nemo psychédélique

Au cours de l’année 1967, l’Experience mené par Hendrix a donné pas moins de 255 concerts en Europe et aux Etats-Unis et enregistré deux albums. Are You Experienced et Axis: Bold As Love. Or, 1968 s’annonce sous les mêmes auspices. Pour tenir le coup, le groupe a recours à une multitude de drogues. Au point que le batteur Mitch Mitchell se promène en permanence avec une mallette compartimentée dans laquelle on trouve des amphétamines, des somnifères et du speed. Pris dans cette spirale, Jimi disjoncte.

Posted in ALBUM

Tropicalia ou Panis et Circencis, étendard flamboyant du mouvement tropicaliste

En 1968, l’album Tropicalia est l’étendard flamboyant du mouvement tropicaliste, qui prône en musique une révolution culturelle et sociale au Brésil.

En 1968, la révolution est mondiale. Pas seulement chez les petits-bourgeois du Quartier latin, pas seulement parce que les Beatles la chantent ou que les Tchécoslovaques, un bref instant, s’offrent l’espoir d’un nouveau Printemps.

A des milliers de kilomètres de là, dans quelques-uns de ces pays qu’on dit du Tiers Monde, politique et musique bouillonnent aussi, et les oreilles s’ouvrent avidement à ce qui se passe en Angleterre et sur la côte Ouest des Etats-Unis. C’est le cas au Brésil, qui a bien besoin de nouveauté.

Posted in ALBUM

Buckshot LeFonque, un classique de la M.A.A.P.

Projet éphémère au nom farfelu, Buckshot LeFonque représente l’escapade hip-hop d’un grand musicien de jazz au coeur des années 90. Derrière ce pseudonyme, Branford Marsalis, saxophoniste de renom. Formé auprès d’Art Blakey, Marsalis aura joué avec tous les grands noms du jazz, de Lionel Hampton à Herbie Hancock en passant par Miles Davis.

Posted in ALBUM

The Dark Side Of The Moon (Pink Floyd), chef-d’œuvre floydien

Lorsque EMI publie The Dark Side Of The Moon le 24 mars 1973, d’innombrables fans du Floyd en ont déjà entendu des extraits. Peu d’entre eux se doutent que ces nouveaux titres de leur groupe fétiche se vendront à plus de 25 millions d’exemplaires et que Pink Floyd deviendra un dinosaure, un titan mondial, presque une marque déposée. A l’époque de l’enregistrement de son chef-d’œuvre Pink Floyd Dark Side Of The Moon, les Floyds sont encore un groupe underground planant qui compte toujours des rivaux comme Soft Machine et voient pointer sur leur gauche une turbulente jeune génération (Genesis. Yes).